Nord: Un couple et son enfant terrorisés par le Raid… et par erreur

INSOLITE L’unité d’élite de la police a commis une bévue en se trompant de porte lors d’une intervention, près de Lille…

G.D.

— 

Illustration du Raid
Illustration du Raid — Beatrice Colin

Comme disait Coluche, « N’ayez pas peur, on n’est pas de la police ». Samedi matin, un couple a vu plusieurs hommes du Raid pénétrer violemment dans son domicile de Hem, près de Lille, raconte La Voix du Nord. Le problème, c’est que les policiers d’élite s’étaient trompés d’adresse.

Fusils braqués sur eux

Porte explosée à la grenade et fusils braqués sur eux, ils ont connu la peur de leur vie. La mère a juste eu le temps de protéger sa petite fille de seize mois qui jouait dans le salon. Le père a été frappé, menotté et traîné dans une autre pièce, selon son témoignage. Or, c’était le voisin qui était visé par l’intervention.

>> A lire aussi : Le Raid se trompe d'appartement et blesse une fillette à Nice

Les hommes du Raid ont mis quelques minutes avant de s’apercevoir qu’ils s’étaient trompés de porte.

« Il ne fallait prendre aucun risque »

Profondément choqué, le couple infortuné et leur petite fille ont dû être conduits à l’hôpital. Il envisage de porter plainte.

Du côté de la police, on évoque un « aléa ». Cette intervention faisait suite à une photo prise par un riverain et montrant un homme porteur d’une arme longue devant sa fenêtre. « Il ne fallait prendre aucun risque », explique au quotidien régional une source judiciaire qui avoue « un repérage aléatoire » et un lieu « difficile à localiser » pour ne pas éveiller les soupçons.

L’homme suspecté a tout de même été interpellé et placé en garde à vue à Roubaix. Les perquisitions ont permis, selon la police, de trouver une carabine à plombs, un pistolet Gom-cogne qui tire des balles en caoutchouc et une petite quantité d’herbe de cannabis chez lui. L’enquête se poursuit pour savoir ce que cet homme faisait, armé, à la fenêtre de son appartement.