Pas-de-Calais: Le préfet met en garde contre la dégradation des radars automatiques

FAITS DIVERS Le Pas-de-Calais connaît visiblement une recrudescence des actes de vandalisme sur des radars automatiques...

Gilles Durand

— 

Illustration d'un radar automatique
Illustration d'un radar automatique — © Fabrice ELSNER

C’est visiblement devenu une habitude dans le Pas-de-Calais. La préfecture vient de rappeler, dans un communiqué, qu’en cas de dégradation des équipements des radars automatiques, « il est procédé à un dépôt de plainte systématique ».

Deux ans de prison

Sans toutefois détailler le nombre exact d’actes de vandalisme, le communiqué sous-entend qu’ils se sont multipliés « ces dernières semaines ». Or les radars automatiques sont considérés comme des biens publics et leur destruction, dégradation ou détérioration « constitue une infraction qui peut être punie de deux ans d’emprisonnement et de 30.000 euros d’amende ».

>> A lire aussi : Ils détruisent des radars pour se venger d'avoir été verbalisés

La préfecture rappelle aussi le mauvais bilan de l’accidentologie dans le département depuis le début de l’année avec près de 400 accidents corporels et 45 personnes décédés, dont 17 à cause d’une vitesse excessive. « Les recettes générées par les radars servent, en grande partie, à financer des projets de sécurité routière », assure le préfet.