Aisne: Le voleur n'était pas auto stoppeur, mais cycliste

JUSTICE Un individu avait semé le doute dans l’esprit des gendarmes après le braquage d’un salon de coiffure…

Mikael Libert

— 

Un salon de coiffure (illustration).
Un salon de coiffure (illustration). — A. GELEBART / 20 MINUTES

Peu importe le moyen, sa fuite a été de courte durée. Un individu avait braqué un salon de coiffure, vendredi, à Pinon, dans l’Aisne. Un appel à témoins avait été lancé par les gendarmes afin de le retrouver, des informations évoquant une fuite en auto-stop. Mais ce n’était pas le cas…

Les faits s’étaient déroulés vendredi, en fin de matinée. Une coiffeuse avait vu débouler dans son salon un individu porteur d’une arme blanche. Selon les gendarmes, ce dernier avait « commis un vol sous la menace de son arme » avant de prendre la fuite.

A bicyclette

Dans les instants qui ont suivi, les informations étaient confuses et les militaires avaient lancé un appel à témoins pour retrouver un automobiliste qui aurait pris le voleur en auto-stop.

>> A lire aussi : Trois mineurs interpellés alors qu’ils dépouillaient tranquillement un salon de coiffure

Mais plus tard dans la journée, après l’audition de la victime et de plusieurs témoins, les gendarmes ont pu mettre la main sur l’individu. Celui-ci n’avait finalement pas fait de stop mais avait tout simplement enfourché son vélo pour mettre les voiles.

Dix-huit mois de prison ferme

Lors de sa garde à vue, le mis en cause, un habitant de Laon âgé de 33 ans, a reconnu les faits et justifié son acte par sa situation financière ont expliqué les gendarmes. Le trentenaire a été jugé en comparution immédiate, mardi. Il a été condamné à trois ans de prison, dont 18 mois fermes, assortis d’un mandat de dépôt. Il a, par ailleurs, l’interdiction de se rendre à nouveau dans la commune de Pinon.