Pas-de-Calais: Une découverte archéologique exceptionnelle près de Saint-Omer

PATRIMOINE Un chantier de fouilles préventives a mis à jour, dans le Pas-de-Calais, les pavements décorés intégralement conservés depuis le Moyen-Age d’une résidence de campagne…

Gilles Durand

— 

Une vue aérienne du chantier présentant les 200 m2 de pavements.
Une vue aérienne du chantier présentant les 200 m2 de pavements. — Denis Gliksman / Inrap

C’est une découverte très rare. L’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) vient de mettre à jour, dans le Pas-de-Calais, une partie de la résidence de campagne des évêques de Thérouanne, un lieu qui date du XIVe et XVe siècle. Ce sont 200 m2 de pavements décorés qui ont été retrouvés intacts. Une découverte rare.

Fouilles préventives

Ce chantier de fouilles a été lancée à Saint-Martin d’Hardinghem, près de Saint-Omer, avant la construction de bassins de crues dans la vallée de l’Aa. A la fin du Moyen Age, Thérouanne était une commune importante où se situait le siège de l’évêché.

Les pavements d'une résidence de campagne des évêques de Thérouanne, près de Saint-Omer.
Les pavements d'une résidence de campagne des évêques de Thérouanne, près de Saint-Omer. - Denis Gliksman / Inrap

« Très peu de ces résidences ecclésiastiques ont été fouillées en France, certaines étant encore en élévation, d’autres se trouvant, par leur isolement, à l’abri des projets d’aménagement du territoire », souligne l’Inrap, dans un communiqué.

Des carreaux décorés

Ce domaine présente notamment une salle d’apparat de 144 m2 équipée d’une cheminée monumentale semi-encastrée. Son sol est couvert de carreaux de pavage décorés, représentant des lions, des aigles, des fleurs de Lys ou encore des chevaliers. « Certaines zones présentent des traces d’usure qui fournissent des indices sur les espaces de circulation », précise encore l’Inrap.

Par la suite, tous ces carreaux seront démontés et restaurés pour être un jour exposés dans un musée de la région.