Lille: Les papys et les mamies ont encore plus d’un tour dans leurs sacs

SOCIÉTÉ Les talents d’Alphonse, plateforme collaborative intergénérationnelle, débarque sur la métropole lilloise…

Mikael Libert

— 

On peut apprendre le tricot, mais aussi la musique ou la photo...
On peut apprendre le tricot, mais aussi la musique ou la photo... — les talents d'Alphonse

Qui a dit que les retraités n’étaient plus bons à rien ? Certainement pas Thibault Bastin et Barthélemy Gas, les deux cofondateurs des Talents d’Alphonse, une plateforme Web qui met en relation des séniors qui ont une passion à transmettre avec des jeunes qui ont soif d’apprendre. Après un lancement à Paris en 2016, leur concept s’est installé à Lille, début septembre.

Pallier à l’éclatement des familles

A l’origine du projet, deux anciens élèves de l’école d’ingénieurs HEI Lille. En bourlinguant à l’étranger après leurs études, ils ont fait un constat qui donne à réfléchir. « J’ai passé un an aux Philippines et Barthélemy est allé au Congo et au Mexique, explique Thibault. Dans ces pays, les liens intergénérationnels sont très présents. On écoute les séniors, on leur demande des conseils. En France, les familles sont souvent éclatées et ces liens disparaissent ».

Ils ont ainsi eu l’idée de créer Les talents d’Alphonse, un site internet qui met en relation les jeunes retraités qui souhaitent partager un domaine qu’ils maîtrisent avec des personnes qui souhaitent maîtriser ce domaine. « Le talent, ça peut être la couture, la photo ou encore les langues ou la musique, poursuit Thibault. Mais le but n’est pas de proposer uniquement des cours, mais de véritables moments d’échanges entre les personnes ».

>> A lire aussi : A Strasbourg, Zamma d'acc propose d'échanger vos savoirs et services

La plateforme propose aussi un service de « garde éveillée ». C’est un peu comme du baby-sitting pour les enfants à partir de 5 ans. « Au lieu de faire appel à un étudiant qui va rester scotché à son portable, le sénior va faire des activités créatives avec les enfants ».

Un complément de revenu pour les retraités

Et pour rassurer tout le monde, il ne suffit pas de cinq minutes en ligne pour s’inscrire. « Il y a un entretien téléphonique avec les séniors, puis nous allons les voir pour leur créer un profil détaillé, un peu comme sur un site de rencontres », plaisante Thibault. Pour la garde éveillée, il est même nécessaire de fournir un extrait de casier judiciaire.

>> A lire aussi : Les retraités manifestent pour défendre leur pouvoir d'achat

Le service est facturé 15 euros de l’heure, quel que soit le savoir-faire proposé. Argent qui va, en grande partie, dans la poche des retraités. Un complément de revenu non négligeable à l’image de la plus ancienne des « alphonsines » qui a déjà 250 heures de cours à son actif.

A Lille, Les Talents d’Alphonse comptent déjà une trentaine de séniors inscrits. Pour étoffer son effectif, une rencontre est organisée le 4 octobre, à 19h, au Mother, 29 Boulevard Jean-Baptiste Lebas à Lille.