Douai: La permanence d’un député LREM recouverte de tags injurieux

POLITIQUE Le parlementaire Dimitri Houbron a, entre autres, été traité de «vendu» et de «collabo»…

M.L. avec AFP

— 

La permanence du député LREM Dimitri Houbron vandalisée.
La permanence du député LREM Dimitri Houbron vandalisée. — Dimitri Houbron

A Douai, la permanence du député de la République en Marche (LREM) du Nord, Dimitri Houbron, a été vandalisée, vraisemblablement durant la nuit de lundi à mardi, a-t-on appris auprès du parlementaire.

Une plainte sera déposée

« J’ai découvert qu’il y avait des tags injurieux sur la façade de la permanence. J’ai informé le sous-préfet et les forces de police », a expliqué Dimitri Houbron, 26 ans, qui compte déposer plainte dans l’après-midi.

La façade en verre de son local, situé dans le centre de Douai, à proximité de la place d’armes, a été entièrement recouverte d’inscriptions tracées à la peinture rouge. On pouvait notamment y lire les mots « résistance », « vendu » ou encore « collabo ». « Mon sentiment est que ces dégradations sont liées à la loi travail et au fait que j’appartiens à la majorité du président », a ajouté le député.

Photos et soutiens

L’élu LREM a d’ailleurs posté une photo des dégradations sur son compte Twitter. Plusieurs de ses proches ont condamné cet acte de vandalisme sur ce même réseau social. A l’image de Richard Ferrand, président du groupe de la République en marche à l’Assemblée nationale, de  François de Rugy, président de l’Assemblée nationale, et même de Manuel Valls, député de l’Essonne

Dimitri Houbron qui a été assistant de justice au parquet général de Douai, est passé de l’UMP à la REM. Il avait notamment été responsable des jeunes UMP lors des législatives de 2012 dans la 5e circonscription du Nord.