Nord: De quoi est morte la petite Sarah, 9 ans, dans un hôtel algérien ?

FAITS DIVERS Une mère de famille roubaisienne va porter plainte contre un hôtel-appartement en Algérie où sa fille est décédée, victime selon elle, d’une intoxication au monoxyde de carbone…

Gilles Durand
— 
La ville d'Annaba, en Algérie.
La ville d'Annaba, en Algérie. — Google Maps
  • Une mère de famille de Roubaix a perdu sa fille, décédée lors d’un séjour en vacances en Algérie.
  • La maman soupçonne une intoxication au monoxyde de carbone.
  • Elle a décidé de porter plainte en Algérie, mais aussi en France.

Ses vacances en Algérie se sont transformées en tragédie. Une mère de famille roubaisienne a décidé de porter plainte contre l’hôtel-appartement dans lequel elle séjournait avec sa fille de 9 ans, Sarah, au cœur de la station balnéaire d’Annaba, a-t-on appris, ce lundi, confirmant une information de France 3.

Monoxyde de carbone ?

La fillette est décédée dans la nuit du 31 août au 1er septembre selon des circonstances qui restent à établir. La mère, Schéhérazade Gueroui, est persuadée qu’il s’agit d’une intoxication au monoxyde de carbone.

« Je viens tous les ans en famille dans cet hôtel-appartement, raconte la mère, encore sous le choc. Ce soir-là, je suis sortie avec ma fille en compagnie d’amis. Lorsque nous sommes rentrées, je suis tombée et j’ai vomi, mais j’étais loin de penser qu’il pouvait s’agir des effets du monoxyde de carbone ».

Apnée du sommeil

Souffrant d’apnée du sommeil, elle s’est néanmoins endormie avec son appareil branché sur le visage et sa fille à côté. Le lendemain matin, elle a découvert Sarah morte dans son lit. « Quand les policiers sont arrivés dans l’appartement, ils m’ont demandé si je l’avais frappée. Les gens qui me connaissent vous diront que je ne l’ai jamais touchée », assure-t-elle à 20 Minutes.

Le calvaire de Schéhérazade Gueroui se poursuit avec un séjour de deux jours à l’hôpital à Annaba. « Je suis restée sous oxygène. On a retrouvé du gaz dans mon sang », affirme-t-elle. De retour en France avec sa fille défunte, le 7 septembre, elle a l’intention de retourner en Algérie, jeudi, pour récupérer au plus vite les résultats de l’autopsie.

« Cette mort n’est pas naturelle »

« Cette mort n’est pas naturelle. Nous allons porter plainte en France et en Algérie pour avoir accès aux premières investigations de la police », explique son avocat, Me Damien Legrand, lequel précise qu’une « enquête pénale a été ouverte en Algérie par le procureur d’Annaba ».

La mère de Sarah soupçonne un mauvais fonctionnement du chauffe-eau au gaz de son appartement. L’autopsie devrait déjà donner quelques pistes aux enquêteurs.