Ligue 2: Medhy Guezoui, le cœur à Lens et les buts à Valenciennes

FOOTBALL Formé à Lens, le buteur du VAFC est très attaché aux Sang et Or qu'il affronte vendredi dans le derby du Nord...

Francois Launay

— 

Mehdy Guezoui, l'attaquant valenciennois, a été formé à Lens.
Mehdy Guezoui, l'attaquant valenciennois, a été formé à Lens. — F.Lo Presti/ VAFC

Il a toujours rêvé de porter le maillot sang et or chez les pros. Pourtant, ce vendredi soir, Medhy Guezoui sera dans le camp valenciennois pour le premier derby régional de la saison en Ligue 2. Né à Lens et formé à la Gaillette, l’attaquant de VA (un but cette saison) connaît très bien son adversaire du soir et son entraîneur Eric Sikora.

« Je l’ai eu comme coach à Lens chez les U19 nationaux. On s’entend très bien et on a gardé contact. C’est un homme qui m’a fait progresser. Je lui dois beaucoup », reconnaît le joueur de 28 ans.

Gamin, il allait voir les matchs à Bollaert

S’il ne connaît pas les joueurs de l’effectif actuel, Guezoui est un vrai fan du Racing. Gamin, il allait voir les matchs à Bollaert avec son père. Ado, il a franchi les portes de la Gaillette pour y être formé. Et à 19 ans, il y a signé son premier contrat pro. Sauf qu’il n’y aura jamais endossé le maillot en match officiel. « J’ai signé un contrat de trois ans. Mais la première année, j’ai joué avec la CFA, la deuxième j’ai été prêté à Niort. Et la dernière année, le coach [Jean-Louis Garcia] ne comptait pas sur moi », raconte Guezoui.

>> A lire aussi : Dernier avec zéro point, Lens garde quand même le moral

Lens l’a recontacté cet été sans faire d’offre

Pourtant ses bonnes performances poussent le club à lui proposer une prolongation de deux ans en juin 2012. Mais, influencé par des agents, l’attaquant refuse. Jusqu’au derby de ce vendredi, les routes de Lens et du joueur ne se croiseront plus.

De Beauvais aux Herbiers en passant par Sedan, l’attaquant enchaîne les clubs avant de rebondir à Quevilly où il finit meilleur buteur du National. Ironie de l’histoire, Lens le recontacte cet été sans faire d’offre. Valenciennes en profite pour sauter sur l’occasion. Avec l’espoir qu’un Lensois leur offre un derby qu’ils n’ont plus remporté à domicile depuis 1990.