Nord: La rentrée des lycéens de Gondecourt encore reportée

ÉDUCATION La rentrée du lycée Marguerite de Flandre de Gondecourt doit avoir lieu mercredi...

J.G.

— 

Les professeurs ont refusé d'accueillir les élèves au lycée de Gondecourt, dans le Nord.
Les professeurs ont refusé d'accueillir les élèves au lycée de Gondecourt, dans le Nord. — G. Durand / 20 Minutes

Les lycéens de Gondecourt, près de Lille, vont (enfin) faire leur rentrée. Les emplois du temps du lycée Marguerite de Flandre ont été finalisés. Les professeurs ont accepté d’accueillir leurs élèves, dès mercredi. Lundi 4 septembre, l’équipe enseignante avait refusé les élèves à cause d’emplois du temps « absurdes ». De nouveaux plannings ont été mis en place depuis lundi.

>> A lire aussi : Un cafouillage sur les emplois du temps oblige un lycée du Nord à reporter sa rentrée

Des « incongruités pédagogiques »

« On nous avait promis de nous envoyer des emplois du temps corrects, vendredi. Lundi, nous sommes tous arrivés à 7h45 pour faire une réunion. Nous devions commencer les cours à 8h30, nous avons reçu les emplois du temps à 8h25 », explique l’élu du Syndicat SNES, Olivier Denhez.

>> A lire aussi : L'OCDE salut les «efforts» du gouvernement sur l'école mais regrette le retour à la semaine de 4 jours

Ces nouveaux plannings ont surpris une grande partie des enseignants. Selon le syndicaliste, « il n’y avait toujours pas de salle attribuée, sauf pour les professeurs principaux qui accueillent en premier les élèves ». Certaines « incongruités pédagogiques » étaient également encore présentes, comme des cours de maths d’une durée de 4 heures. L’équipe pédagogique a alors décidé qu’elle ne prendrait pas les lycéens en cours.

Rentrée prévue pour mercredi

Lundi soir, les professeurs ont reçu ce qu’ils demandaient : un emploi du temps comportant les attributions de salles, ainsi que la répartition des groupes de langues. C’est à la majorité qu’ils ont voté la rentrée pour mercredi, ce mardi étant un jour de grève nationale.

>> A lire aussi : A Paris, cinq lycées d'Ile-de-France font leur rentrée scolaire dans la rue

Si tout se passe bien, les élèves deMarguerite de Flandre feront donc leur rentrée avec un peu plus d’une semaine de retard. Mais pour Olivier Denhez, tout n’est pas complètement réglé : « ces plannings vont sûrement nous demander des ajustements jusqu’à début novembre. »