Coupe Davis: Le stade Pierre Mauroy sera loin d'être plein pour la demie France-Serbie

TENNIS Il reste encore près de 30.000 places à la vente...

Francois Launay

— 

Le stade Pierre Mauroy accueille la demi-finale France-Serbie
Le stade Pierre Mauroy accueille la demi-finale France-Serbie — F.Launay/20 Minutes
  • Le forfait de Djokovic a eu un impact sur la vente des places.
  • Le stade Pierre Mauroy ne sera pas plein. Il reste encore 30.000 billets à vendre. 

Officiellement, on ne parle pas encore de fiasco. Alors que la France va défier la Serbie ce week-end en demi-finale de la coupe Davis, le stade Pierre Mauroy peine vraiment à faire le plein.

>> A lire aussi : Le programme des Bleus avant leur demi-finale dans le Nord

Dans une Arena dont la capacité atteint les 25.000 places, 15.000 personnes ont acheté leur billet pour les vendredis et samedi, 18.000 pour le dimanche. Pas besoin de vous faire un dessin, on sera loin, très loin même de l’engouement populaire attendu. Explications.

Djokovic vous manque et tout est dépeuplé

C’était la star capable ou presque à elle seule de remplir le stade sur son nom. D’ailleurs, avant que Novak Djokovic n’annonce son forfait pour le reste de la saison en juillet, les ventes de billets s’étaient plutôt bien déroulées. Puis est arrivé le deuxième effet Kiss Cool. Après Djoko, Tipsarevic et Troicki, les deuxième et troisième meilleurs joueurs serbes ont aussi annoncé leur forfait pour la demie. Du coup, plus personne ou presque ne se bouscule pour aller voir Les Français contre une équipe C de Serbie.

Même si on préfère voir la bouteille à moitié pleine du côté de la Fédération Française de Tennis (FFT). « La Fédération est plus que satisfaite du nombre de spectateurs attendus. Il y aura environ15 000 personnes le vendredi et le samedi et on va certainement approcher les 18 000 personnes dimanche. On n’aurait pas atteint ce résultat ailleurs en France. Ce sera sans doute un record pour une demie de Coupe Davis », positive Sébastien Hette, directeur de l’organisation de la Coupe Davis pour la FFT.

Les supporters serbes ne viendront pas non plus

Si en 2014, 2.500 Suisses avaient envahi les travées du stade Pierre Mauroy pour la finale France-Suisse, les supporters serbes ne devraient pas trop perturber les Bleus. Sur les 2.500 places qui leur étaient allouées,… 50 ont trouvé preneurs. Bref, l’ennemi ne viendra pas de l’extérieur…

Des spectateurs vont être surclassés grâce aux télés

Vous aviez peur de ne rien voir en étant relégué dans la tribune la plus haute du stade ? Réjouissez-vous, avec un peu de chance, vous allez descendre d’un niveau et voir beaucoup mieux. Vu le manque d’affluence annoncé, l’enceinte pourrait sonner creux ce qui n’est jamais bon pour les diffuseurs.

Sauf que les organisateurs ont trouvé la parade pour les télés. Histoire de faire comme si le stade était plein, les deux premiers niveaux vont être blindés de spectateurs qui, à la base, n’avaient rien à faire là. « Il y aura quelques opérations de reclassement pour boucher les trous. On va proposer à des spectateurs de descendre d’un niveau. L’objectif étant de créer une arène de supporters pour les Bleus », explique Sébastien Hette.

Pas de braderie (de Lille) pour les places qui restent à vendre

Affiche déséquilibrée, trous à combler dans les tribunes, manque d’engouement populaire. Toutes ces raisons auraient pu pousser les organisateurs de brader les places restantes pour essayer de faire le plein. Il n’en sera rien. D’abord parce que les prix sont déjà considérés comme étant bas pour un événement de ce genre (20 euros minimum les vendredis et dimanche, 10 euros le samedi). Deuxièmement parce qu’on ne veut pas léser ceux qui ont déjà leur sésame en poche.