Nord: Pour contester la perte d’un emploi aidé, un maire sert lui-même à la cantine

INSOLITE Le maire d’un village nordiste fait le service à la cantine pour dénoncer le non-renouvellement d’un contrat aidé…

G.D.

— 

La place de la mairie et de l'école, à Doignies.
La place de la mairie et de l'école, à Doignies. — Google Maps

Le maire d’un petit village du Nord donne de sa personne pour sauver un emploi aidé. A Doignies, commune située dans une enclave nordiste du Pas-de-Calais, entre Bapaume et Cambrai, Pascal Monpach a choisi de servir lui-même les repas à la cantine, ce lundi midi, jour de rentrée scolaire, rapporte La Voix du Nord.

Une employée pour 45 enfants

Par ce geste, l’élu entend protester contre le non-renouvellement d’un contrat aidé. Si la situation perdure dans cette cantine scolaire, c’est une seule employée qui devra dorénavant s’occuper de pas moins de 45 enfants. « Ce n’est pas possible, rien qu’en termes de sécurité », dénonce Pascal Monpach.

>> A lire aussi : Les maires veulent des mesures avant la rentrée scolaire à propos des contrats aidés