Pour les étudiants lillois, l’encadrement des loyers est une réussite, assure l’Unef

UNIVERSITE L'Unef demande la généralisation de l'encadrement des loyers, qui a, selon le syndicat étudiant, prouvé son efficacité à Lille...

Olivier Aballain
— 
Résidence étudiante à Lille-Europe
Résidence étudiante à Lille-Europe — M. Libert / 20 Minutes
  • Les loyers des studios baissent à Lille en 2017, selon une étude Locservice.fr reprise par l'Unef
  • Le syndicat étudiant estime que l'encadrement des loyers, appliqué depuis le 1er février, a permis cette baisse

Satisfecit. L’Unef salue la réussite de l’encadrement des loyers à Lille, dans son dernier baromètre national sur le coût de la vie étudiante. Le syndicat remarque en effet que Lille est la seule grande métropole régionale à voir baisser le loyer moyen des « petites surfaces ».

>> A lire aussi : A lille, l'encadrement des loyers entrera en vigueur au 1er février 2017

En cette rentrée universitaire 2017, un studio à Lille se loue en moyenne à 466 euros, selon le portail Locservice.fr, contre… 467 euros à la rentrée 2016 (et 456 euros en France, +1,7 %). « Les loyers augmentent dans toutes les autres villes universitaires, constate Anouar Benichou, président de l’Unef Lille. Pour nous la baisse à Lille est liée à la mise en place de l’encadrement en février 2017. Cette mesure empêche les abus de la part des propriétaires ».

Une stabilisation était déjà à l’œuvre avant l’encadrement

L’encadrement fixe un loyer de référence pour chaque surface, quartier par quartier. Depuis le 1er février, les logements mis ou remis en location ne peuvent plus varier de plus de 20 % autour de ce loyer médian, sauf à risquer un recours du locataire.

La mesure ciblait d’ailleurs spécifiquement, dès le départ, les petites surfaces, dans le projet défendu par l’élue lilloise Audrey Linkenheld (PS). « Avoir une moyenne élevée pousse certains propriétaires à relever leurs loyers, et nous voulons enrayer ce phénomène », indiquait en 2016 l’ancienne députée, rapporteure de la loi « Alur » sur le Logement.

Il semble néanmoins qu’une certaine stabilisation était déjà en cours à Lille avant l’entrée en vigueur de l’encadrement : si l’on en croit l’observatoire Clameur alimenté par les professionnels de l’immobilier, la hausse moyenne des loyers, à Lille, n’a atteint que 0,2 % par an de 2013 à 2017.

Lille, 8e ville étudiante la plus chère de France

Il n’en reste pas moins que l’Unef aimerait voir la mesure appliquée dans « toutes les grandes villes universitaires ». Cela permettrait, pour le syndicat, d’amortir la hausse du coût de la vie pour les étudiants, qui atteint tout de même 2,1 % au niveau national (trois fois l’inflation) à la rentrée 2017.

>> A lire aussi : Trois mois après, pourquoi l'encadrement des loyers n'avait pas d'effet visible à Lille ?

Globalement, Lille se situe au 8e rang national des villes les plus chères pour les étudiants, avec une 5e place en région pour la cherté de ses transports.