Coupe du monde de rugby féminin: «On a clairement envie d'aller au bout»

RUGBY Au bout de deux mois d'entraînement, les Françaises sont enfin arrivées en Irlande et attendent leur premier match, mercredi...

Julie Goujon
— 
Shannon Izar.
Shannon Izar. — G. Durand / 20 Minutes

A l’instar de leurs homologues masculins, les Françaises n’ont jamais remporté de coupe du monde de rugby. La huitième édition de la compétitition s’ouvre ce mercredi à Dublin, en Irlande. Douze équipes s’y affronteront.

​Shannon Izar, ailier dans l’équipe de France et de Villeneuve d’Ascq, s’est confiée à 20 Minutes avant le premier match des Bleues contre le Japon, à 19h45, heure locale (20h45 heure française).

Comment avez-vous géré les derniers jours qui précèdent cette compétition ?

Je crois que tout le groupe a hâte de commencer cette compétition, on sent cette force qui nous anime.


Après les Japonaises mercredi, vous affronterez l’Australie dimanche et le pays organisateur, l’Irlande, le 17 août. Y aura-t-il un match plus difficile que les autres ?

Nous sommes dans une poule dont le niveau est plutôt homogène et relevé. Il faut se méfier de tout le monde.

Comment se sont déroulés ces deux mois de préparation, en amont de la compétition ?

On a joué deux matchs amicaux, à Font-Romeu [Pyrénées-Orientales, au centre d’entraînement du Creps], ça s’est plutôt bien passé. C’était très intéressant. On jouait contre des copines [au sein du Pôle France du Creps] ou des gens qu’on connaissait, c’était compliqué. Mais on a bien travaillé.

Quelles sont vos ambitions ? Pensez-vous pouvoir décrocher le titre mondial ?

On va y aller à fond les ballons. On a clairement envie d’aller jusqu’au bout, évidemment !

P.S. Cette interview avait initialement été attribuée à Yanna Rivoalen