Agence du médicament: Pourquoi Lille pourrait remporter le gros lot

SANTE Face à 18 autres grandes villes européennes, Lille a déposé son dossier de candidature pour accueillir l’Agence Européenne du Médicament…

Julie Goujon

— 

Le projet architectural pour l'Agence européenne du médicament à Lille.
Le projet architectural pour l'Agence européenne du médicament à Lille. — Linkcity
  • Les dossiers de candidature pour accueillir la relocalisation de l’Agence Européenne du Médicament ont été déposés lundi
  • Lille a basé son dossier de candidature notamment sur la qualité de la vie à Lille, le caractère international de la ville et l’accueil sur-mesure qu’elle prévoit de faire aux agents de l’AEM.
  • En lice face à 18 autres villes européennes, Lille saura si elle l’a remporté le 20 novembre, après la décision que prendront les Etats Membres de l’UE.

Les jeux sont faits, rien ne va plus. Les 19 villes européennes candidates à l’accueil de l’Agence européenne du médicament (AEM) avaient jusqu’à lundi pour déposer leur dossier. Décision finale le 20 novembre. Voici pourquoi Lille, porte-drapeau de la France, a quand même ses chances face aux poids lourds comme Amsterdam, Barcelone ou encore Copenhague ?

Un petit cours de géographie

La position géographique « idéale » de Lille est évidemment un des piliers de sa candidature. En quelques heures, les agents de l’AEM et leurs familles pourront retourner à Londres, aller visiter Paris ou assister à un rendez-vous professionnel à Bruxelles.

Ajoutez à ça, les classes bilingues et les échanges à l’étranger, proposés par de nombreux établissements scolaires ou universitaires, les enfants des employés de l’AEM, futurs petits lillois, auront l’international à leur porte.

>> A lire aussi : « L’Agence Européenne des Médicaments doit permettre de renforcer les compétences », selon la présidente de France Biotech

Un cadre de vie plutôt sympa

La Métropole européenne de Lille (MEL) rappelle les multiples possibilités de logements et de loisirs qu’elle offre. Qu’ils vivent en plein centre-ville ou dans un petit village du coin, les Lillois peuvent se promener dans les parcs de la métropole, parcourir les galeries des nombreux musées (Palais des Beaux-Arts, Piscine de Roubaix…), danser ou écouter de la musique (Opéra de Lille, Aéronef, Zénith…). Sans oublier la grande diversité de bières à goûter (avec modération) en terrasse, quelle que soit l’heure.

On va prendre les expats par la main

En suivant un calendrier précis, Lille prévoit de rendre l’AEM opérationnelle, dès le 30 mars 2019. Elle sera accueillie dans un nouveau bâtiment livré clés en main, à deux pas du siège de Région, à Lille. Le but est également qu’à cette date-là, les agents venus de Londres soient complètement installés. Logement, inscription à l’école ou à la sécurité sociale, apprentissage du français… A chaque étape, les nouveaux venus seront accompagnés. Il s’agit d’intégrer complètement ces expatriés à la vie lilloise.