Nord : Elle se filme en excès de vitesse pour tester les radars

RÉSEAUX SOCIAUX Les gendarmes ont retrouvé la contrevenante grâce à une vidéo postée sur Facebook…

Mikaël Libert
— 
Cette fois, les gendarmes n'ont pas eu besoin de radar (illustration).
Cette fois, les gendarmes n'ont pas eu besoin de radar (illustration). — G . VARELA / 20 MINUTES

Mardi, le groupement de gendarmerie du Nord a révélé, sur sa page Facebook, qu’une automobiliste avait interpellée grâce aux réseaux sociaux. Elle avait posté une vidéo de son excès de vitesse sur Internet.

Filmé en Facebook live

Il y a tout juste trois semaines, la gendarmerie a été contactée, par un internaute. En surfant sur les réseaux sociaux, celui-ci était tombé sur une vidéo de « conduite dangereuse » filmée en Facebook Live (en direct).

Munis de ce précieux renseignement, les militaires avaient mené des recherches sur la Toile et ils avaient fini par découvrir une vidéo qui correspondait à la description de l’appelant. Selon les gendarmes, les images montraient une conductrice et son passager circulant à bord de leur véhicule à 146 km/h sur la commune de Saint-Python, près de Cambrai, dans le Nord.

Pour tester les radars pédagogiques

Le passager, auteur de la vidéo, a été identifié grâce à son compte Facebook. Ce qui a permis aux forces de l’ordre de l’interpeller rapidement, ainsi que la conductrice. Lors de leurs auditions, ils ont tous deux reconnu les faits. Ils ont même expliqué aux enquêteurs « avoir voulu vérifier à quelle vitesse les radars pédagogiques pouvaient déclencher ».

La conductrice est convoquée au pôle justice de l'association AJAR, à Cambrai, le 14 août, pour une composition pénale. Au cours de cette procédure, le ministère public propose une sanction au contrevenant qui évite ainsi de passer devant un tribunal. La mise en cause risque de voir son permis de conduire suspendu.