Nord-Pas-de-Calais : Les départements en situation d’alerte sécheresse

ENVIRONNEMENT Le niveau des nappes phréatiques est en « baisse rapide et régulière »…

Mikael Libert

— 

Le Nord et le Pas-de-Calais accusent un fort déficit pluviométrique.
Le Nord et le Pas-de-Calais accusent un fort déficit pluviométrique. — M.LIBERT/20 MINUTES

Situation critique. Malgré les clichés, il ne pleut pas tant que ça dans le Nord-Pas-de-Calais. Pour preuve, le « fort déficit pluviométrique » qui touche les deux départements depuis le début de l’année, et qui force aujourd’hui les préfets à prendre des mesures contre la sécheresse.

Baisse rapide des nappes

Dans un communiqué commun, publié ce mercredi, les préfectures du Nord et du Pas-de-Calais assurent que la situation des nappes phréatiques est alarmante : « [Elles] sont en baisse rapide et régulière ce qui laisse présager de niveaux très bas à l’automne. » Et ce ne sont pas les pluies passées ou à venir, « généralement sous la forme d’orages », qui seront susceptibles de « faire évoluer la situation ».

>> A lire aussi : Il va falloir commencer à économiser l’eau dans le Nord

Ainsi, les deux préfets de départements ont pris, mardi, « des arrêtés réglementant les usages de l’eau en vue de la préservation de la ressource », précisant qu’une concertation avait été menée au préalable avec la profession agricole.

Des mesures pour tous

Concrètement, l’irrigation des cultures est interdite en journée, entre 11h et 17h. L’objectif, pour les agriculteurs comme pour les industriels, est de parvenir à une réduction de la consommation d’eau « de l’ordre de 10 % ».

Pour les particuliers et les collectivités, les autorités ont décidé d’interdire, par exemple, l’arrosage des pelouses, le remplissage des étangs ou le lavage des voitures à domicile.

En l’état, les arrêtés sont applicables depuis mardi et jusqu’au 31 décembre 2017. Il est toutefois précisé que leur durée et leur contenu « sont susceptibles d’être revus en fonction de l’évolution de la situation ».