Dodo la Saumure entendu par la police pour avoir emmené sa fille de 8 ans dans ses bars

FAITS DIVERS Le célèbre proxénète belge, Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure, est visé par une plainte de son ex-femme pour s’être rendu dans ses bars avec sa fille…

Gilles Durand

— 

Dominique Alderweireld, alia Dodo la Saumure, en 2012.
Dominique Alderweireld, alia Dodo la Saumure, en 2012. — M.LIBERT/20 MINUTES

Dominique Alderweireld, alias « Dodo la Saumure », va-t-il à nouveau se retrouver dans le collimateur de la justice ? Le proxénète -qui s’était fait connaître médiatiquement dans l’affaire DSK- est visé, cette fois, par une plainte de son ex-femme, rapporte Nord Eclair Belgique. Cette dernière lui reproche de se rendre dans les bars de prostitués qu’ils gèrent avec sa fille de 8 ans.

Plainte déposée en mars

La plainte a été déposée en mars au commissariat de Charleroi, où habite l’ancienne femme de Dominique Alderweireld. Elle a tenu à rendre public cette plainte car, assure-t-elle au quotidien régional, « Dodo n’en fait qu’à sa tête alors que je l’ai pourtant prévenu ».

>> A lire aussi : «Dodo la Saumure» condamné à six mois de prison avec sursis pour blanchiment

Selon elle, la fillette lui a raconté qu’elle a « vu des filles en string danser sur des tables et que plusieurs d’entre elles lui avaient donné de l’argent », mais surtout « qu’elle a dansé autour d’une barre tout en étant encouragé par les filles de Dominique ». L’ex de Dodo précise toutefois que sa fille n’a jamais assisté à des scènes de sexe.

Querelle à propos d’un business

Dominique Alderweireld confirme qu’il a été « entendu à cet effet par la police ». Pour sa défense, il affirme que les visites de ses établissements se faisaient « à chaque fois en dehors des heures d’ouverture ».

Selon, lui, cette déposition est le fruit d’une querelle à propos d’un business qu’ils voulaient monter ensemble du côté de Charleroi. « Quand je l’ai menacée de déposer plainte pour faux et usage de faux, j’ai rapidement été convoqué à la police car j’avais emmené la petite dans mes bars, assure Dodo la Saumure. Depuis, elle refuse de me donner cette gosse et elle m’accuse de la maltraiter. »