Nord: Les femmes sont invitées à se bouger pour vivre plus longtemps

SANTE L’Agence régionale de santé des Hauts-de-France lance un site internet pour inciter les femmes à pratiquer une activité physique adaptée…

Gilles Durand

— 

Extrait du clip «Bouge avec moi - Ensemble, on y arrive».
Extrait du clip «Bouge avec moi - Ensemble, on y arrive». — ARS Hauts-de-France

Le constat est cruel. La mortalité prématurée avant 65 ans est largement supérieure à la moyenne nationale dans les Hauts-de-France, notamment chez les femmes. En cause, les maladies cardio-vasculaires dues, bien souvent, à un manque d’activité physique. Pour la première fois, une campagne de prévention ciblée sur les femmes est lancée par l’Agence régionale de Santé (ARS) sur les réseaux sociaux.

>> A lire aussi : Quand activité physique rime avec diminution de la mortalité cardiaque

Marketing social à l'essai

« Nous expérimentons le marketing social qui a fait ses preuves dans les pays anglo-saxons pour susciter le changement de comportement, souligne Hinde Tizaghti, chargée de mission nutrition et obésité à l’ARS. Pas de grands discours sur les dangers de la sédentarité, mais un programme qui positive et qui rend plus accessible l’activité physique ».

L’objectif est de provoquer la « contagion sociale ». A travers un clip vidéo diffusé sur YouTube (plus de 100.000 vues), l’ARS espère ainsi inciter les femmes de tout âge à se bouger. « Avec des actions simples comme le fait d’emmener ses enfants à l’école à pied ou de jouer avec eux régulièrement, par exemple », explique Hinde Tizaghti. Il est préconisé de faire au moins 30 minutes d’activité physique par jour pour un adulte.

Trouver une activité adaptée

Un site internet www.bougeavecmoi.com, qui vient d’être lancé, propose donc toute une série de programmes pour s’y mettre, à son rythme. « Il n’est pas question de performance, de compétition ou du diktat de la perte de poids, poursuit Hinde Tizaghti. Mais simplement de recherche de bien-être, ensemble. »