Illustration du plan Vigipirate en gare de Bordeaux.
Illustration du plan Vigipirate en gare de Bordeaux. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

FAITS DIVERS

Lille: Piste terroriste écartée après l’agression d’un militaire près de la gare Lille-Flandres

Un homme armé d’un couteau a tenté de poignarder un soldat près de la gare ferroviaire de Lille-Flandres…

Le motif terroriste est écarté, selon une source citée par l’agence AFP. Un homme âgé de 57 ans a tenté de poignarder un militaire de l’opération Sentinelle, aux abords de la gare Lille-Flandres, ce lundi matin, vers 10h45, annonce La Voix du Nord.

>> A lire aussi : Un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un militaire de Sentinelle à l'aéroport d'Orly

Le soldat n’a pas été touché. Le suspect, de nationalité belge, a été immédiatement maîtrisé par la patrouille de militaires. Il a été interpellé par les policiers pour être placé en garde à vue. Selon les premiers témoignages, l’arme utilisée est un canif de type Opinel.

Intentions suicidaires

« L’agresseur a été interpellé et placé en garde à vue au commissariat central de Lille », a indiqué la préfecture du Nord. L’agresseur portait sur lui une lettre exprimant des intentions suicidaires, selon la même source.

D’après une source policière, ce Belge né à Namur avait pour « but d’être exécuté par des militaires ». Il expliquait dans sa lettre avoir déjà voulu se suicider l’an dernier en Belgique.

L’homme a été placé en garde à vue pour « tentative d’homicide d’un agent de la force publique ». L’enquête a été confiée à la Police judiciaire (PJ) de Lille.

Mise à jour 16h00 : Piste terroriste écartée