Illustration de poule.
Illustration de poule. — Gile Michel / SIPA

SANTE

Cette fois, c’est le Nord qui pourrait être directement touché par la grippe aviaire

Une exploitation agricole nordiste est suspectée d’abriter un foyer de grippe aviaire entre Lille et Valenciennes…

  • Plus de 230 animaux ont été abattus dans une exploitation agricole du Nord.
  • La préfecture soupçonne la présence de grippe aviaire dans cette ferme.

Jusqu’alors, les foyers avaient été détectés en Belgique. Cette fois, c’est dans une exploitation nordiste que la présence de grippe aviaire est suspectée. Jeudi, les services de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) ont été amenés à prendre une mesure d’abattage préventif de volailles et d’oiseaux dans la commune de Brillon, entre Lille et Valenciennes, annonce la préfecture du Nord. Plus de 230 animaux ont été abattus.

Des analyses en cours

« Cette mesure fait suite au constat d’une mortalité importante des poules depuis le 21 juin rapportée par l’exploitant alors que les autorités belges ont notifié deux foyers d’influenza aviaire H5N8, hautement pathogène, en élevage au cours de ces derniers jours », rappelle la préfecture. Des analyses sont en cours pour confirmer les premiers résultats positifs.

>> A lire aussi : Un foyer de grippe aviaire détecté du côté Belge de la frontière

Toutes les mesures nécessaires ont été prises dans l’élevage pour éviter une éventuelle propagation du virus. Dès le 27 juin, une zone de contrôle temporaire d’un rayon de 3 km autour de l’élevage suspect avait été mise en place par le préfet.

Contacter son vétérinaire

Et la préfecture de prévenir qu’il « est de la responsabilité de tout détenteur de volailles de contacter son vétérinaire dès lors que ses animaux présentent des signes cliniques anormaux (apathie, signes nerveux, baisse de consommation d’eau et d’aliment), ou qu’une augmentation importante de la mortalité est constatée ».