Nord: Un deuxième foyer de grippe aviaire détecté à la frontière belge

FAITS DIVERS La zone frontalière du Nord est, une nouvelle fois, concernée par un foyer de grippe aviaire découvert en Belgique…

Gilles Durand
— 
Illustration de poule.
Illustration de poule. — Gile Michel / SIPA
  • Deux foyers de grippe aviaires ont été découverts en une semaine en Belgique.
  • Des villes nordistes frontalières sont concernées par les mesures de précaution.

La grippe aviaire gagne du terrain à la frontière. Les autorités belges ont notifié, mardi, un nouveau foyer H5N8 hautement pathogène sur la commune d’Hertain, à côté de Tournai, chez un particulier détenant des volailles domestiques. Il s’agit du deuxième foyer détecté. La semaine dernière, c’est un établissement d’élevage de volailles qui avait été signalé.

Zone réglementée en Pévèle

« Compte tenu de la localisation frontalière, le département du Nord met en place une zone réglementée qui inclut les communes de Baisieux, Camphin-en-Pévèle et Willems », annonce la préfecture.

>> A lire aussi : Retour progressif à la normale chez les éleveurs après le vide sanitaire dans le sud-ouest

Une première zone de surveillance incluant les communes de Bousbecque, Halluin, Neuville-en-Ferrain, Roncq, Tourcoing et Wattrelos avait été mise en place, il y a une semaine. « Les autorités belges ont confirmé, par ailleurs, que les volailles des deux foyers de menin et Hertain avaient été abattus », précise la préfecture.

Dans ces zones de surveillance nordistes, « tout détenteur commercial d’oiseaux est tenu de se déclarer auprès de la Direction départementale de protection des Populations (DDPP) », et « les mouvements ou le transport d’oiseaux et de volailles sont interdits dans la zone ».