Lille: Un centre d'orientation expérimental pour remettre les allocataires du RSA au travail

SOCIAL A Lille, le département du Nord expérimente une Maison de l’Insertion chargée de trouver une solution adaptée à chaque allocataire du RSA…

Gilles Durand

— 

Le président du Département du Nord, Jean-René Lecerf, lors de l'inauguration de la Maison de l'Insertion, à Lille.
Le président du Département du Nord, Jean-René Lecerf, lors de l'inauguration de la Maison de l'Insertion, à Lille. — G. Durand / 20 minutes
  • Le Département du Nord ouvre une Maison de l’Insertion pour les allocataires du RSA.
  • Ce lieu doit servir de centre d’orientation pour retrouver moins difficilement un emploi.
  • L’expérience est menée pendant un an à Lille.

Un centre d’orientation pour retrouver un travail. Le Département du Nord a inauguré, ce mardi, à Lille*, une Maison de l’Insertion dédiée aux allocataires du RSA. Une expérience inédite dans un département où un foyer sur onze vit grâce à cette allocation.

RSA raboté

Il l’avait promis. Le président (DVD) du conseil départemental, Jean-René Lecerf, tente par tous les moyens de s’attaquer à la source du problème : le retour à l’emploi. Et ce, après avoir raboté financièrement le RSA de 15.000 allocataires qui ne remplissaient pas les conditions de recherche de travail.

>> A lire aussi : Le département du Nord à la pointe du combat à propos du RSA

« On sait qu’une partie des allocataires, éloignés depuis trop longtemps de l’emploi, a plutôt besoin d’un suivi social, tandis qu’une autre partie peut retrouver rapidement du travail », explique Olivier Henno, vice-président (UDI) chargé de l’Insertion au conseil départemental.

L’an dernier, huit plates-formes de l’emploi avaient ainsi été créés sur tout le territoire du Nord afin d’accélérer un éventuel retour à l’emploi pour les allocataires du RSA. Un an après, le bilan reste mitigé : seules 4.500 personnes ont retrouvé du boulot. « C’est la première fois depuis dix ans », fait néanmoins remarquer Olivier Henno.

En remplacement du CCAS de Lille

Cette fois, l’expérience prend une autre forme, mais uniquement à Lille avec l’ouverture, depuis près d’un mois, de cette Maison de l’Insertion qui remplace le centre communal d’action social (CCAS) de la ville.

Pour les 15 salariés, il va s’agir de répertorier les profils des 17.600 allocataires du RSA lillois pour trouver une solution adaptée à chacun. Une sorte de Pôle Emploi estampillée RSA. « Cette mission s’arrêtera lorsque tout le monde aura un emploi, note Jean-René Lecerf. Autant dire que ça lui assure une certaine pérennité ».

Pour l’instant, une cinquantaine de bénéficiaires ont été reçus. L'expérience doit être menée un an à Lille avant évaluation et un possible déploiement dans tout le département.

* Au 68, boulevard de la Liberté.