Le Bazar de Wazemmes précurseur

O. A. - ©2008 20 minutes

— 

Le précédent date d'un mois. En décembre, le conseil municipal a voté la préemption des locaux du Bazar de Wa- zemmes, fermé en janvier 2007. Le but : éviter qu'une activité tertiaire ou une chaîne commerciale non désirée ne s'installe à la place de la quincaillerie historique. Nul besoin alors d'un texte de loi : l'article L300-1 du Code de l'urbanisme permettait déjà à une municipalité de préempter des murs. En revanche, la préemption de Décat' Grand-Place n'était pas possible, car il s'agissait d'un transfert de bail commercial. Afin d'éviter d'avoir à préempter des baux, Martine Aubry a demandé à François Fillon de pouvoir inscrire des critères de diversité commerciale dans les Plan locaux d'urbanisme (PLU). Pour l'heure, elle n'a pas été entendue.