Lille: Le «ticket pollution», ça coûte combien à la métropole?

TRANSPORTS Le dispositif «ticket pollution» a été activé pour la troisième fois ce mercredi dans l'aglomération lilloise, mais il n'est pas gratuit pour la métropole...

Olivier Aballain
— 
Lille, le 11 avril 2014 en gare de Lille-Flandres
Lille, le 11 avril 2014 en gare de Lille-Flandres — M.Libert/20 Minutes

La pollution a un prix pour la santé, mais aussi pour les contribuables. Selon nos informations, une journée de « ticket pollution » coûte la bagatelle de 50.000 euros à la métropole européenne de Lille (MEL).

>> A lire aussi : Avec la chaleur, la pollution atmosphérique s’installe sur les Hauts-de-France

Ce ticket, activé ce mercredi, permet aux usagers de Transpole d’utiliser tout le réseau pendant toute la journée pour le prix d’un titre unitaire à 1,60 euros (plein tarif), contre 4,80 euros pour un ticket journée habituel.

La MEL paie déjà les deux-tiers du ticket en temps normal

Pour la MEL, il s’agit « d’une mesure incitative » prise en période de pollution prolongée aux particules fines. Mais c’est bien l’institution métropolitaine qui en supporte intégralement le coût.

La métropole rappelle d’ailleurs que la subvention d’exploitation versée à Transpole, filiale de Kéolis-SNCF, couvre déjà, en temps normal, les deux tiers (70 % précisément) du prix du service, seul le dernier tiers étant couvert par les recettes tarifaires.

Le dispositif du « ticket pollution » ne sera pas reconduit demain jeudi, le taux de particules fines (PM10) dans l’atmosphère étant repassé sous la limite réglementaire des 50 microgrammes par mètre cube d’air.

>> A lire aussi : L'aide à l'achat de vélo explose les prévisions en métropole lilloise

Mais depuis le début de l’année, la facture du dispositif, activé pendant trois épisodes de pollution pour un total de six jours, a déjà coûté 300.000 euros à la MEL.