Législatives: La fille de Brigitte Macron est en campagne dans le Pas-de-Calais

REPORTAGE Tiphaine Auzière est candidate suppléante dans la 4e circonscription face à l'actuel député-maire du Touquet...

Mikaël Libert

— 

Tiphaine Auzière, candidate suppléante de LREM dans la 4e circonscription du Pas-de-Calais. - M.Libert / 20 Minutes
Tiphaine Auzière, candidate suppléante de LREM dans la 4e circonscription du Pas-de-Calais. - M.Libert / 20 Minutes — M.Libert / 20 Minutes

En campagne en tant que suppléante au 2e tour des législatives pour La République en marche (LREM) dans la 4e circonscription du Pas-de-Calais, Tiphaine Auzière n’est pas une candidate comme les autres. Son beau-père (le mari de sa mère, Brigitte Macron) est l’actuel président de la République, Emmanuel Macron. Ce mardi, 20 Minutes a suivi la jeune femme au cours d’un après-midi mouvementé.

Absente pour la réunion sur la ruralité

Ça commence à 14h45 chez Régine, à Verchocq entre Béthune et Le Touquet. Tiphaine Auzière et son candidat titulaire, Thibault Guilluy, doivent animer une réunion publique à l’auberge. Une dizaine de sympathisants LREM attendent le duo.

Thème du jour : «la ruralité, l'agriculture et la chasse». Ce sera un lapin pour les médias (parmi lesquels une télé régionale allemande, WDR), car la candidate ne pouvait pas être là. « Tiphaine est retenue par un impératif professionnel, elle ne pourra pas venir », souffle l’équipe de campagne.

>> A lire aussi : Le député LR Daniel Fasquelle porte plainte après des menaces de Gérald Darmanin

Deuxième étape : Fasquelle la grille

Pas grave, la prochaine étape se joue dans une école primaire à Fruges, où l’académie de Lille prévoit de fermer une classe. Les parents d’élèves ont organisé une manif à laquelle ils ont convié les deux partis en lice au second tour.

« Tiphaine Auzière a confirmé mais pas Daniel Fasquelle », affirme Christophe, un parent d’élève. C’est pourtant le député-maire (LR) du Touquet qui pointe son nez en premier. « Ça sent le raccroc », peste un jeune papa. Mégaphone en main et écharpe tricolore sur l’épaule, le sortant affirme avoir eu « des nouvelles plutôt rassurantes » de l’inspecteur d’académie.

La belle-fille du président arrive enfin. Discrètement, elle se place dans l’assistance avant de saisir le mégaphone qu'on lui tend : « L’école, ce sera une des priorités du quinquennat d’Emmanuel Macron », lance l’avocate de 33 ans qui est aussi mère de famille. « Je suis d’abord là en tant que citoyenne, parce que ce sont des questions qui me concernent et que je ferai remonter au président » assure-t-elle à une maman. « Je ne la connaissais pas, mais elle a l’air très bien », glisse la maman à 20 Minutes.

Tiphaine Auzière, candidate suppléante de LREM dans la 4e circonscription du Pas-de-Calais. — M.Libert / 20 Minutes
Tiphaine Auzière, candidate suppléante de LREM dans la 4e circonscription du Pas-de-Calais. — M.Libert / 20 Minutes - M.Libert / 20 Minutes

 

Daniel Fasquelle reste à l’aise, serre des mains. Les concurrents s’ignorent une bonne demi-heure avant de se saluer. « J’ai hâte que ça se termine, reconnaît Tiphaine Auzière. C’est intense une campagne, entre ça, mes enfants et mon travail, il me reste peu de temps pour dormir ».

Troisième étape : réunion publique

L’heure tournant, les autres étapes de la journée ont sauté. La suppléante LREM a juste eu le temps de filer pour assister à la réunion publique du soir avec son titulaire.

Elle remettra ça encore le mercredi, le jeudi, et le vendredi pour un débat sur l’éducation. Le sommeil attendra.