Attentat sur les Champs-Élysées: Le suspect nordiste mis en examen et écroué

TERRORISME Un Nordiste est mis en cause dans l’enquête sur les complicités dont aurait bénéficié le tueur du policier assassiné à Paris le 20 avril 2017…

Olivier Aballain

— 

Policier au soir de l'attaque des Champs-Elysées à Paris
Policier au soir de l'attaque des Champs-Elysées à Paris — FRANCK FIFE / AFP

Il avait été arrêté le 6 juin avec sa compagne à leur domicile de Malo-les-Bains, un quartier de Dunkerque. Un Nordiste de 27 ans a été mis en examen et écroué, dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du policier Xavier Jugelé, le 20 avril sur les Champs-Élysées.

Sept personnes avaient été arrêtées du 6 au 9 juin, parmi lesquelles quatre ont été relâchées, dont la compagne du Nordiste.

D’où vient le fusil utilisé dans l’attaque ?

Le parquet antiterroriste de Paris cherche à déterminer les complicités dont a bénéficié Karim Cheurfi, auteur présumé de l’attentat, abattu sur place par les forces de l’ordre. Un autre suspect avait déjà été arrêté le 19 mai dans ce cadre.

Quatre mises en examen ont été prononcées au total, pour des motifs de « complicité d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique », d'« association de malfaiteurs terroriste criminelle » et d'« infraction à la législation sur les armes ».

L’un des mis en cause est soupçonné d’avoir vendu ou échangé le fusil utilisé pour tuer le policier. L’ADN de deux autres suspects, dont l’un avait été interpellé le 19 mai, a été retrouvé sur l’arme.

On ne connaît pas, en revanche, ce qui relie le suspect nordiste à l’enquête en cours. Il a été placé en détention provisoire, à l’instar des autres mis en examen.