Législatives: Les électeurs du FN vont-ils jouer les arbitres du second tour dans le Nord ?

ELECTIONS Une éventuelle remobilisation des électeurs de Marine Le Pen peut-elle faire basculer l’élection législative lors du second tour, dans le Nord ?

Gilles Durand

— 

Le candidat du Front National (FN) Eric Dillies.
Le candidat du Front National (FN) Eric Dillies. — M.Libert/20 Minutes
  • Les électeurs de Marine Le Pen lors de la présidentielle se sont beaucoup moins mobilisés pour les législatives.
  • Le candidat lillois du FN a appelé à voter pour celui de la France insoumise au second tour.

Un soutien inattendu et très surprenant. Le candidat FN de la 1re circonscription du Nord (Lille), Eric Dillies, a appelé à voter pour le candidat de la France insoumise, Adrien Quatennens, lors du second tour des législatives, dimanche.

Une désaffection des électeurs FN

Ce ralliement, aussi surprenant soit-il, a le mérite de souligner que les électeurs du FN pourraient bien jouer les arbitres du second tour. Si on se réfère aux résultats de la présidentielle, ce sont entre deux et trois fois moins d’électeurs du FN qui se sont mobilisés lors du 1er tour des législatives. Marine Le Pen avait obtenu 382.000 voix au premier tour. Les candidats FN ne totalisent que 160.000 voix.

Même constat, par ailleurs, concernant les sympathisants de Jean-Luc Mélenchon. Sur les 288.000 électeurs qui avaient voté France insoumise à la présidentielle, ils ne sont que 137.000 à s’être déplacés dimanche (en comptant les votes communistes).

Une baisse de la mobilisation

Le très fort taux d’abstention du département (54 %) a donc largement profité aux candidats macronistes dont le résultat, en nombre de voix, est à relativiser. En 2007, les candidats UMP, dans la lancée de l’élection de Nicolas Sarkozy, avaient obtenu 379.000 voix. En 2012, les socialistes, après le succès de François Hollande, réunissaient 254.000 électeurs. Ils n’étaient que 192.500 derrière les candidats LREM, cette fois.

Une très forte remobilisation pourrait donc bel et bien inverser le scrutin de dimanche car a contrario des autres partis, LREM a fait le plein de ses électeurs de base lors de ce 1er tour. Reste à savoir pour quelle raison la lassitude politique qui s’est exprimée dimanche s’inverserait en une semaine.