Lille: Des designers préparent une surprise urbaine pour le 12 juin

URBANISME Un collectif de « designers urbains » nordistes va installer du mobilier provisoire pour parler de la ville aux habitants de Lille…

Olivier Aballain

— 

L'espace connecté de la place du Beffroi, à Lille
L'espace connecté de la place du Beffroi, à Lille — Planter le décor
  • Une installation provisoire va surgir dans la nuit du 11 au 12 juin place du Beffroi, à Lille
  • Pour les designers du collectif «Planter le décor», l'objectif est d'attirer les habitants pour leur parler d'histoire et d'architecture

C’est de l’urbanisme version pirate. Un mystérieux collectif de « designers » nordistes a prévu de surprendre les Lillois lundi matin, grace à l’installation, entre autres, d’un mobilier amovible sur la place du Beffroi.

Avec «Planter le décor », ces « hackers urbains » entendent gentiment pirater l’espace public pour inviter les citoyens à s’y arrêter et à s’y intéresser.

On en voit le bout ! Jetez un premier coup d'oeil ... #Planterledecor #Lille #workinprogress #12juin 😉👌

A post shared by Planter Le Decor (@planterledecor) on

Ce groupe de « huit ou neuf » agitateurs n’a pas choisi par hasard la place du Beffroi, au pied du grand totem de l’hôtel de ville. « C’est une place pensée dans les années 1960 en tant qu’espace de vie, de rassemblement, tout près de la mairie. Mais ce n’est qu’un lieu de passage, alors qu’il y a un beau potentiel, des choses qu’on peut raconter, notamment 500 ans de l’histoire de Lille », explique le porte-parole du collectif, contacté par 20 Minutes. Leur logo reprend d’ailleurs discrètement le dessin de face formé par les poutres imposantes qui habillent le bas de la résidence du Beffroi.

Expérimentation et message adressé à la ville

Pour exploiter ce potentiel, ces pirates finalement très civilisés ont notamment conçu dans l’ombre des transats (trois), des tables (quatre) et des fauteuils (huit !), qui doivent être déployés place du Beffroi, dans la nuit précédant le lundi 12 juin.

Les curieux pourront alors s’y installer pour visionner, sur leur smartphone, des séquences d’architecture et d’histoire. « C’est une expérimentation d’espace urbain connecté », résume le représentant de « Planter le décor ». « Nous voulons voir si on peut utiliser du mobilier pour faire connaître des choses aux habitants ».

L’installation à côté de la mairie est aussi une forme de message aux pouvoirs publics. Aucune autorisation n’a été demandée à la ville de Lille pour mettre en place le mobilier, lequel sera fixé, mais « bien évidemment amovible ».

Un espace urbain «connecté», place du Beffroi à Lille
Un espace urbain «connecté», place du Beffroi à Lille - Planter le décor

Car l’objectif des « hackers » est aussi de « challenger [mettre au défi] la collectivité », selon leur porte-parole. « La métropole veut devenir la capitale mondiale du design en 2020, mais que fait-on dans l’espace public ? Pour le moment il y a un décalage entre le discours et la réalité ».

« Planter le décor » promet même de fixer des « rendez-vous » ponctuels sur place, tant que le mobilier y restera. On apprend sur la page Facebook Planterledecor que l’expérimentation est prevue pour durer au moins deux semaines. Mais le collectif aimerait la prolonger « le plus longtemps possible ». Contactée, la ville de Lille n’a pas précisé quelle serait son attitude.