Hauts-de-France: Les routes de l’Aisne ne sont pas un circuit automobile

SÉCURITÉ ROUTIÈRE Les gendarmes ont intercepté trois grands excès de vitesse en une semaine dans le département…

Mikaël Libert

— 

Une opération de contrôle de vitesse par un gendarme. Illustration.
Une opération de contrôle de vitesse par un gendarme. Illustration. — M.LIBERT/20 MINUTES

Insécurité routière. Au cours de la semaine dernière, les gendarmes de l’Aisne ont eu fort à faire sur les routes du département. Ils ont intercepté trois automobilistes auteurs de grands excès de vitesse, et ce n’est pas faute d’annoncer les contrôles sur leur page Facebook.

Le double de la vitesse limitée

Dimanche, les militaires de la brigade de Soissons étaient postés sur la RN 2, à hauteur de Laffaux. Sur cette route, limitée à 110km/h, ils ont contrôlé une Audi A3 qui circulait à 224km/h dans le sens Laon-Soissons. Le conducteur, âgé de 20 ans, s’est vu immédiatement retirer son permis de conduire et son véhicule a fait l’objet d’une mise en fourrière administrative.

Un Anglais en Ferrari

La veille, samedi, les gendarmes du peloton motorisé de Gauchy étaient en poste sur l’autoroute A26 dans le sens Calais-Reims. Alors que la vitesse est limitée à 130km/h, un ressortissant britannique, au volant d’une Ferrari, y fonçait tranquillement à près de 200km/h. Le permis de ce dernier a aussi été retiré et il devra s’expliquer devant la justice pour sa vitesse retenue de 186km/h.

Jeune permis

Et enfin, cette même unité de gendarmes de Gauchy a mis la main, mercredi, sur un automobiliste jeune permis sur la RD 1029. A bord de sa BMW Série 3, l’automobiliste a été contrôlé à 146km/h au niveau de la commune de Vermand sur une portion de route limitée à 80km/h. Son permis s’est envolé et sa voiture a été mise à la fourrière. Lui aussi devra se justifier devant le tribunal.