Lille : La rue de Paris renommée « Pierre-Mauroy », un hommage diversement apprécié

VILLE La maire de Lille, Martine Aubry, annonce le changement de nom d’une rue lilloise en rue Pierre-Mauroy…

Olivier Aballain et Gilles Durand

— 

Martine Aubry et Pierre Mauroy, en septembre 2010.
Martine Aubry et Pierre Mauroy, en septembre 2010. — M.LIBERT / 20 MINUTES
  • La ville de Lille annonce que Pierre Mauroy donnera son nom à la rue de Paris, à partir du 1er décembre 2017
  • L'opposition ne conteste pas l'hommage à l'ancien maire mais dénonce le caractère subi de l'annonce, effectuée sans concertation préalable

La ville de Lille aura donc bien prochainement une rue au nom de Pierre Mauroy. La municipalité a confirmé son intention ce 7 juin, date anniversaire de la mort de l'ancien maire de Lille (en 2013).

C’est la rue de Paris, l’un des principaux axes de l’hyper-centre lillois, qui sera rebaptisée pour l’occasion.

«C'est une décision directe du maire», tient à préciser l'adjoint au Patrimoine, Julien Dubois (EELV). Ce qui indique que le sujet, a priori consensuel, n'a pas fait d'une discussion, ni avec l'opposition, ni même au sein de la majorité municipale.

Un communiqué envoyé par le cabinet de la maire, Martine Aubry (PS), précise toutefois déjà que le nouveau nom doit entrer en vigueur à partir du 1er décembre 2017.

Réaménagement du secteur

Dans son communiqué, la ville de Lille précise que la rue de Paris va ainsi changer de nom « à l’aube d’une grande transformation sur la partie “Grand Place – rue des Ponts de Comines” ». Cette partie terminale de la rue, qui débouche sur la place du Théâtre, a en effet été intégrée à la zone de rencontre centrée sur la Grand’Place, et sera remaniée dans les mois à venir.

Sur le réseau social Twitter, certains internautes se désolent néanmoins de l’abandon du lien de baptême entre cet axe central et l’historique porte de Paris, un vestige des remparts de Lille, situé à l’autre extrémité de la rue.

L’absence de concertation pointée du doigt

Décédé il y a quatre ans à l’hôpital de Clamart à l’âge de 84 ans, l’ancien Premier ministre socialiste (1981-1984) a déjà donné son nom au grand stade de Villeneuve d’Ascq et au grand carré de la mairie de Lille (le hall où se tiennent notamment les conseils municipaux).

La ville, qui se prévaut du soutien de l’épouse et du fils de l’ancien maire, indique vouloir « rendre hommage » à un élu « dont l’action a propulsé Lille dans la cour des grandes métropoles européennes ».

Pour le Front National, l’élu Éric Dillies estime cependant que « Martine Aubry s’accroche aux reliques de Pierre Mauroy, dont l’action a été positive pour la ville, en espérant se protéger de la catastrophe finale qui attend le socialisme ».

François Kinget, lui, ne repousse pas l'argument mémoriel. Mais le conseiller municipal LR s’étonne qu’aucune concertation n’ait eu lieu avant l’annonce. « Il y a certainement un devoir de mémoire, envers un homme qui a façonné Lille. Mais cela se fait de façon ahurissante, arbitraire, sans que la décision n’ait été encore présentée en commission ni en conseil municipal ».

Débat à suivre au conseil municipal ?

Plus étonnant, l'adjoint Julien Dubois indique que le choix de rebaptiser la rue de Paris «n'a pas fait l'objet d'un avis des membres de la commission de dénomination des sites» qu'il préside pourtant. 

Et pour cause: une source municipale précise que les commissions préalables au prochain conseil (qui doit se tenir le 23 juin) n'ont pas encore eu lieu. Mais un membre de la commission de dénomination indique à 20 Minutes qu'elle évite «en général» de «changer le nom des voies existantes, car le nouvel adressage crée d'importantes difficultés pour les riverains et entreprises concernées».

Le cabinet de Martine Aubry assure, de son côté, que les services de la ville, en particulier la mairie de quartier de Lille-Centre, « [accompagneront] les riverains dans les démarches pratiques relatives au changement de nom de leur rue ».

Pour le 4e anniversaire de la mort de Pierre Mauroy, la ville a prévu d’organiser, jeudi 8 juin à 11h, une cérémonie d’hommage au cimetière de l’est, où l'ancien maire est enterré. A deux pas de la métropole européenne qu’il a contribué à créer.