Législatives: « Il est urgent de lutter contre les déserts médicaux », pour la candidate FN

ELECTIONS Françoise Coolzaet, candidate pour le Front national dans la 7e circonscription du Nord (Roubaix ouest), cherche des solutions pour créer des vocations chez les jeunes médecins généralistes…

Gilles Durand

— 

Françoise Coolzaet, candidate (FN) aux législatives 2017 dans la 7e circonscription du Nord.
Françoise Coolzaet, candidate (FN) aux législatives 2017 dans la 7e circonscription du Nord. — F. Coolzaet
  • La candidate du Front national se présente dans la 7e circonscription.
  • Ancienne déléguée médicale, elle souhaite lutter contre les déserts médicaux.

Un candidat, une circonscription, une formation politique, une thématique. Jusqu’au premier tour des  législatives qui a lieu le 11 juin 2017, 20 Minutes dresse le portrait d’un candidat investi dans la métropole lilloise. Chacun fait partie des cinq formations politiques qui ont obtenu le plus de voix au premier tour de l’élection présidentielle.

Le CV et les adversaires. Françoise Coolzaet est déjà une habituée de la politique. A 43 ans, elle est conseillère municipale à Lille et conseillère régionale sous l’étiquette du Front national (FN). Mais elle a toujours gardé en parallèle son métier de déléguée médicale. Métier qu’elle a aujourd’hui quitté pour monter un commerce. Elle se présente dans la 7e circonscription (Lannoy-Roubaix ouest) détenue par le maire de Hem, Francis Vercamer (UDI). Les adversaires sont J. Dequidt, A. Chouya, Y. Merlevede, A. Verspieren, R. Toillon, H. Viard, M. Sgard et K. Chouia.

>> A lire aussi : Le département du Nord indécis et coupé en deux pour les législatives

Le contexte électoral. Le centriste Francis Vercamer part favori, mais selon Françoise Coolzaet, « il a beaucoup tergiversé pour se représenter et a beaucoup déçu ». Pour la candidate FN, sa position a été « trop tiède » durant son mandat. « Je pense être au 2e tour, avoue-t-elle. Mais la sociologie de la circonscription est très diverse. A Hem et Croix, par exemple, il y a beaucoup de bourgeois qui ont l’impression d’être progressistes, mais n’affrontent pas les problèmes et laissent les pauvres se débrouiller. Au contraire, on sent que les gens souffrent à Lys-lez-Lannoy ».

Toujours est-il que dans cette circonscription, au 1er tour des présidentielles, Marine Le Pen était arrivée 4e (20 %), mais dans un mouchoir de poche avec Emmanuel Macron, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon.

La santé, son métier. Les années de déléguée médicale ont permis à Françoise Coolzaet de rencontrer beaucoup de médecins. « Les remontées sur le terrain sont catastrophiques. Il y a un problème de renouvellement de généralistes qui partent à la retraite, notamment dans le bassin minier et la campagne. On est en train de créer des déserts médicaux », assure la candidate FN. Son idée : « Les maires des communes pourraient choisir localement des élèves interessés pour reprendre le cabinet. Ils seraient accompagnés dans leurs études. Une fois qu’ils obtiennent le diplôme de médecin, le poste, dans leur ville d’origine, leur serait réservé ». Pour Françoise Coolzaet, il faut mettre en place une loi qui permette d'appliquer cette mesure.