Nord: Condamnée en 2011, la candidate En Marche! maintient sa candidature

JUSTICE Houmria Berrada, candidate LREM dans la 2e circonscription du Nord, a dû s’expliquer sur une condamnation pour « faux » datant de 2011…

Olivier Aballain

— 

Page Facebook de la candidate Houmria Berrada (Nord)
Page Facebook de la candidate Houmria Berrada (Nord) — Facebook
  • Houmria Berrada, 34 ans, est se présente aux léglislatives pour la majorité présidentielle dans la 2e circonscription du Nord
  • La candidate a été condamnée en 2011 pour «faux» et «usage de faux», mais peut présenter un casier judiciaire vierge

La campagne des législatives n'est pas de tout repos pour Houmria Berrada. La candidate En Marche! dans la 2e circonscription du Nord avait déjà fait parler d'elle après avoir tenté puis annulé un financement participatif sur Leetchi.com. 

>> A lire aussi : Oups ! La candidate En marche! n'avait pas le droit de lancer une cagnotte Leetchi

Cette fois, l'ex-militante socialiste fait face à une péripétie d'une autre trempe, après la révélation d'une condamnation pour «faux» et «usage de faux» datant de mars 2011. Investie par un mouvement qui exige un casier judiciaire vierge de ses futurs députés, elle a dû s'expliquer avec les instances de La République En Marche.

Effacement du bulletin n°2 du casier après 5 ans

Houmria Berrada a été jugée à l'époque pour avoir usurpé le profil diplomé d'une étudiante strasbourgeoise en droit, afin de s'inscrire à l'école d'avocat IXAD, à Lille. Condamnée à huit mois de prison avec sursis, elle n'avait pas fait appel. Cependant Houmria Berrada peut parfaitement, aujourd'hui, présenter un extrait de casier judiciaire vierge.

Casier Houmria Berrada publié par oaballain

Les condamnations avec sursis ne figurent pas dans le bulletin n°3 d'un casier, et disparaissent du bulletin n°2 (accessible aux administrations et à certaines entreprises) après cinq ans sans nouvelle condamnation. Seul le bulletin n°1, accessible uniquement aux services judiciaires et de police, peut encore comporter la mention.

«La règle, c'est le casier» rappelle Jean-Paul Delevoye

Contacté par 20 Minutes, Jean-Paul Delevoye, président de la commission nationale d'investiture de La république en marche (LREM), précisait jeudi soir l'attitude du mouvement: «Nous avons demandé à la candidate de nous fournir les preuves d'un casier judiciaire vierge, nous les attendons. Si ce casier est vide, comme elle nous l'a expliqué, nous allons maintenir son investiture, et cela même si elle a été condamnée. La règle, c'est le casier, et nous appliquerons cette règle.» En l'occurence, le bulletin n°1 étant inaccessible, Houmria Berrada devrait donc conserver son investiture LREM.

Cependant l'épisode a fait des dégâts parmi les soutiens de la candidate. Jusqu'à son suppléant, Christian Carnois (Modem), qui a déclaré jeudi à la Voix du Nord qu'il ferait «tout pour que Houmria Berrada ne soit pas élue».

A 20 Minutes, la jeune femme de 34 ans confirme qu'elle continuera sa campagne sans son suppléant. Une réunion est programmée le 5 juin, à Mons-en-Barœul «pour mettre fin aux interrogations».

En attendant, Houmria Berrada s'en prend, sur Twitter, aux journalistes qui ont mis au jour sa condamnation. En politique, c'est un réflexe qui n'est apparemment, lui, pas prêt de s'effacer. 

Voici les autres candidats qui se présentent dans la 2e circonscription du Nord: M. Bousnane, V. Descamps, M. Dudenko, M. Leclercq, F. Bariseau, A. Linkenheld, H. Hardy, E. Ben Helal, U. Bernalicis, V. Chauchoy, M. Massabihi, P. Rougée, A. Beils, S. De Gouy et T. Gandrot.