Roubaix: Les pompiers interviennent sur un incendie, ils découvrent 280 pieds de cannabis

FAITS DIVERS La suite de l’enquête permettra de découvrir plus de 20 kg d’herbe et de résine de cannabis…

Caroline Politi

— 

280 pieds de cannabis ont été découverts après un icendie.
280 pieds de cannabis ont été découverts après un icendie. — Libor Sojka/AP/SIPA

Deux cent quatre-vingts pieds de cannabis, dix kilos d’herbe et une arme automatique. Mardi 13 décembre, lorsque les pompiers de Roubaix ont été appelés pour un feu de pavillon dans le quartier populaire de la Pile, ils n’imaginaient probablement pas tomber sur un tel butin. « L’incendie a été provoqué par une installation électrique défectueuse destinée à éclairer et chauffer les pieds de cannabis », précise le chef de la Sûreté urbaine de Roubaix, Christian Beltaire.

Le propriétaire de la maison – très défavorablement connu de la justice – est immédiatement entendu. En garde à vue, il accuse son fils aîné, né en 1989, d’être à l’origine de ce trafic. Le jeune homme – au casier également bien chargé, notamment en matière de trafic de stupéfiants – est en cavale depuis l’incendie. Il est finalement localisé quelques semaines plus tard, avec son petit frère de 20 ans – au casier similaire – à quelques kilomètres à peine, à Wattrelos, chez sa tante.

Encore 11 kg de cannabis et 20.000 euros saisis

S’en suivent plusieurs mois de surveillance et de filatures pour démanteler le réseau. « On s’est rapidement rendu compte que son petit frère continuait à vendre des stupéfiants », poursuit Christian Beltaire. Une femme de 30 ans, résidant dans le centre de Roubaix, est également identifiée comme étant une « nourrice » qui conserve de la drogue chez elle. Le 17 mai, une opération est menée. Au domicile des deux frères, les enquêteurs saisissent 11 kg de résine de cannabis, 20.000 euros en liquide et une voiture. Chez la nourrice, ils découvrent notamment 840 grammes d’herbe et 400 grammes de speed.

« L’affaire a démarré fortuitement mais ce sont des personnes que nous gardions à l’œil depuis un long moment », confie le chef de la sûreté urbaine. Présentés à un juge d’instruction, tous ont été mis en examen pour détention et trafic de stupéfiants. Les deux frères ont été placés sous mandat de dépôt.