Lille: Quatre appartements évacués par crainte d'un effrondrement

FAITS DIVERS Une maison divisée en quatre appartements a dû être évacuée le 9 mai à Lille, car elle menaçait de s’effondrer…

Olivier Aballain
— 
Maison évacuée le 9 mai rue du Calvaire, à Lille
Maison évacuée le 9 mai rue du Calvaire, à Lille — O. Aballain / 20 Minutes

Mieux valait prendre des précautions. Une maison divisée en quatre appartements a dû être évacuée mardi soir dans le quartier de Fives, à Lille, en raison d’une menace d’effondrement.

Selon la Voix du Nord, ce sont les occupants de l’un des logements de cette bâtisse, à l’angle de la rue du Calvaire et de la rue Condorcet, qui ont donné l’alerte, après que des morceaux de murs avaient commencé à se décrocher, à l’intérieur du bâtiment.

Effondrement mortel non loin de là, en 2014

Les autorités ont logiquement préféré ne prendre aucun risque, alors qu’un drame a déjà eu lieu à moins de 200 mètres de là, en 2014. Une mère et son enfant avaient trouvé la mort, rue Pierre-Legrand, dans l’effondrement d’une maison pourtant soutenue par de lourds étais métalliques.

Les trois familles évacuées mardi soir ont dû trouver une solution de relogement, aidées par leurs proches ou par les autorités.

La rue a été interdite à la circulation, d’autant qu’elle constitue un barreau d’accès à la voie rapide urbaine (RN356), à 50 mètres. Les vibrations provoquées par un passage de poids lourd pourraient fragiliser encore la structure.

Travaux de rénovation inachevés

La maison de deux étages, de taille modeste au regard des 4 appartements qui la divisaient, avait fait l’objet d’une rénovation et d’un ravalement voici environ trois ans. Aucun signe de fragilité ne transparaît d’ailleurs à l’extérieur. Néanmoins plusieurs sources rapportent que la structure était déjà soutenue par des étais à l’intérieur, depuis les travaux de rénovation qui n’avaient, visiblement, pas été correctement achevés.

D’après le service départemental des pompiers (SDIS-59), la ville pourrait prendre prochainement un « arrêté de mise en péril », qui peut forcer le propriétaire ou les co-propriétaires à effectuer des travaux de consolidation.