Nord: Une ancienne chaufferie à charbon reconvertie en pôle événementiel

PATRIMOINE Deux entrepreneurs nordistes ont pris le pari de transformer une friche industrielle singulière en « place to be »…

Gilles Durand

— 

Le lieu, en avril, avant le début des travaux.
Le lieu, en avril, avant le début des travaux. — Rhea Shirudo

C’était une grosse chaudière qui alimentait la manufacture de tissus Vanoutryve. Du nom de l’industriel qui l’a construite en 1930. A l’abandon depuis de nombreuses années à la frontière entre Roubaix et Tourcoing, le site va connaître une seconde vie.

« Un coup de cœur »

Deux entrepreneurs nordistes spécialisés dans l’événementiel ont sorti le bleu de chauffe pour rénover ce patrimoine et en faire un lieu chic et festif, destiné aussi bien aux industriels qu’aux particuliers, moyennant finances. Résultat, les anciennes cuves à charbon vont se métamorphoser en espace VIP en gardant le nom « La Chaufferie ». L’architecture singulière sera conservée.

« Nous avons eu un coup de cœur pour cet endroit avec sa grue à charbon perchée sur le toit », raconte Séverine Padie, une des deux pilotes du projet. Avec son associé, Marc Delcroix, elle s’est installée à la Plaine Images en 2014. Au cœur de ce quartier d’entreprises tourquennois se trouve une friche industrielle de 1.100 m2 qui inspire le duo d’organisateurs. Ils y voient le futur lieu pour y organiser divers types d'événements.

Vue panoramique sur la métropole

« Le site appartenait à la Métropole de Lille qui a été séduite par notre projet », note Marc Delcroix. Deux millions d’euros d’investissement plus tard, les travaux de réhabilitation peuvent commencer. Ce sera le cas courant du mois de mai pour se terminer en novembre.

Le rooftop, un toit pour animer les journées ou soirées.
Le rooftop, un toit pour animer les journées ou soirées. - Rhea Shirudo

Deux restaurants doivent s’installer au rez-de-chaussée. L’étage et le toit, avec vue panoramique sur la métropole, accueilleront à terme toutes sortes d’événements, du mariage au séminaire. Ça risque de continuer à chauffer dans ce nouveau pôle événementiel chargé d’histoire.