Les écolos rembrayent sur l'A 24

R. B. - ©2008 20 minutes

— 

Ils veulent lui porter le coup de grâce. Les opposants à l'A 24 enverront, cette semaine, un courrier à Jean-Louis Borloo, le ministre (UMP) de l'Ecologie, pour lui demander « l'abandon définitif de ce projet d'autoroute reliant Amiens à la Belgique ». En novembre dernier, Daniel Canépa, le préfet de région, avait en effet estimé que « l'A 24 ne se ferait pas, à [son] avis ». Le collectif Alternatives à l'A 24 veut, aujourd'hui, en avoir le coeur net.

« C'est un projet archaïque, pensé à une époque où le prix du pétrole était bien plus faible », juge Dominique Plancke, conseiller régional (Verts) et membre du collectif. L'idée de cette autoroute remonte, en effet, au début des années 1990. Et les opposants à l'A 24 considèrent qu'il est temps de « concrétiser les conclusions du Grenelle de l'environnement ».