Nord: Sauvetages en mer à répétition sur la côte d'Opale

FAITS DIVERS De nombreuses opérations de secours ont été nécessaires ce week-end sur la façade maritime, notamment de la mer du Nord…

Gilles Durand

— 

Illustration d'un sauvetage en mer
Illustration d'un sauvetage en mer — S. Ortola / 20 Minutes

Un week-end chargé pour les sauveteurs. La préfecture maritime a annoncé, dimanche soir, avoir procédé à de nombreuses opérations d’assistance et de secours à des personnes en difficulté sur la façade maritime, notamment de la mer du Nord.

Prisonniers de la marée

« Les forts coefficients de marée et les conditions météorologiques en apparence favorables (…) ont rendu la zone littorale et l’estran dangereux, tant pour les promeneurs et les pêcheurs à pied que pour les adeptes des sports nautiques », souligne-t-elle dans un communiqué.

>> A lire aussi : Faire payer des interventions de pompiers, c'est «bafouer» le principe de gratuité des secours

Dimanche, vers 16h, quatre personnes se sont retrouvées prises par la marée montante au cap Blanc-Nez, dans le Pas-de-Calais. Il s’agissait de deux adultes, de nationalité belge, et de leurs enfants âgés de neuf mois et deux ans. La famille a été secourue par les pompiers. Les deux enfants et l’un des adultes ont dû être hospitalisés à Calais pour hypothermie.

Avec une température de l’eau comprise entre 10 et 11°C, il faut savoir que le temps de survie pour un individu pris par les eaux est réduit (de l’ordre de deux à trois heures) et que le risque d’hypothermie est plus important.

Kitesurfers à la dérive

« Par ailleurs, les forts coefficients de marée ont pour effet de brasser un volume d’eau de mer beaucoup plus important, rendant les courants plus puissants », souligne la préfecture maritime. Ainsi, la pratique du kitesurf, a elle aussi été l’occasion de deux opérations d’assistance, notamment en mer du Nord.

Illustration de kitesurf.
Illustration de kitesurf. - SIPA

Peu avant 15h, toujours dimanche, dans le secteur de Wimereux, dans le Pas-de-Calais, un premier kitesurfer a été secouru par les sapeurs-pompiers. Trois heures plus tard, c’était au tour de deux autres pratiquants de ce sport au large de la plage de Sainte-Cécile, près du Touquet, d’être récupérés par l’hélicoptère Dauphin de la Marine nationale.

Appel à la vigilance

En moins d’une semaine, 44 personnes ont ainsi été impliquées par la marée montante et cinq kitesurfers ont dû être secourus. Le préfet maritime réitère son message d’alerte aux usagers de la mer, et particulièrement aux promeneurs et aux pêcheurs à pied, à qui la plus grande vigilance est demandée. D’autant que Météo France a classé certains départements de la façade maritime en vigilance.

Si vous êtes victime ou témoin d’un événement en mer, contactez le CROSS au 196.