Top 8 féminin : Les filles du LMRCV veulent conserver leur bouclier

RUGBY Villeneuve d'Ascq défie Montpellier samedi en finale du championnat de France

François Launay
— 
Le LMRCV (en blanc) a éliminé Blagnac en demi-finale
Le LMRCV (en blanc) a éliminé Blagnac en demi-finale — Eric Morelle

Bis repetita ? Un an après avoir décroché leur premier titre de championnes de France, les Villeneuvoises ont l’occasion de doubler la mise. Samedi à Bègles, le LMRCV retrouvera, comme l’an passé, l’équipe de Montpellier en finale. Un affrontement qui devient un vrai classique du rugby féminin car c’est la quatrième fois sur les cinq dernières années que les deux clubs se disputent le bouclier.

« C’est vraiment du 50/50 »

Fort de son statut de tenant du titre et de premier de la saison régulière, le LMRCV partira légèrement favori même si Damien Couvreur, le coach villeneuvois, ne s’emballe pas. « Notre état d’esprit est bon avant ce match ultime. On n’a pas trop de casse dans nos rangs mais on sait que ce sera difficile. On a quand même pris une belle dérouillée face à elles sur notre terrain lors de la saison régulière. On sait de quoi est capable cette équipe même si on les avait aussi battus chez elles. C’est vraiment du 50/50. Mais on veut garder notre bouclier », lâche le technicien.


Rester au sommet

Sacrées l’an passé, les Villeneuvoises ne font désormais plus de complexe face à leurs meilleures ennemies. Plus fortes que l’an passé, elles espèrent bien installer une suprématie nordiste dans, le rugby féminin. « Un deuxième titre serait historique pour le club. Ce serait aussi une consécration du travail effectué par des filles qui ne sont pas professionnelles mais qui s’entraînent quand même cinq fois par semaine », rappelle Damien Couvreur, admiratif d’une équipe qui veut rester au sommet de l’Ovalie féminine.