Lille: D'abord refusée, l'adaptation du texte de Charb a finalement été programmée à Avignon

POLEMIQUE Le metteur en scène lillois, Gérald Dumont, sera dans le off d’Avignon pour présenter son spectacle tiré d’un texte posthume de Charb…

G.D. avec AFP

— 

Le spectacle écrit par Charb et joué par Gérald Dumont.
Le spectacle écrit par Charb et joué par Gérald Dumont. — G. Dumont

Le texte posthume de Charb sera finalement joué à Avignon dans le cadre du festival off. Le directeur du théâtre de L’Oulle, Laurent Rochut, a indiqué à l’AFP que qu’il avait programmé les Lettres aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes. Ce spectacle, monté par le comédien et metteur en scène lillois, Gérald Dumont, avait été préalablement refusé par plusieurs théâtres en Avignon.

Présentée une quinzaine de fois au public

« On ne pouvait pas imaginer que la pièce de Charb ne soit pas présente dans le off », a souligné Laurent Rochut. Le texte avait été publié après la mort de Charb dans la tuerie qui a fait 12 morts au siège de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015.

L’adaptation en spectacle a déjà été présentée une quinzaine de fois au public avant d’être déprogrammée à Lille, notamment à l’université Lille-2, le 22 mars. Gérald Dumont et la directrice des ressources humaines de Charlie Hebdo, Marika Bret, avaient dénoncé une « censure sécuritaire » qui s’étendait à Avignon.

Un argument réfuté à l’époque par Pascal Keiser, directeur de La Manufacture à Avignon. Il indiquait « avoir des doutes sur la qualité artistique du spectacle » et soulignait qu’il programmait un spectacle sur l’affaire Merah et un autre sur la radicalisation islamique. Pour sa part, la directrice de L’Entrepôt, Michèle Addala, avait expliqué à l’AFP que le spectacle ne « convenait pas », tout en revendiquant une programmation « poétique et politique ».

Un choix politique plus qu’artistique

« Mon choix n’est pas du tout artistique », souligne, pour sa part, Laurent Rochut. « Le critère artistique est moins important que le critère politique ». « J’ai fait partie de l’équipe de l’Idiot International de 1989 à 1991, et j’ai participé à l’aventure de la publication pirate par Jean-Edern Hallier des Versets sataniques de Salman Rushdie, alors sous le coup d’une fatwa. J’ai de la suite dans les idées », explique le directeur du théâtre, qui est à la fois auteur, metteur en scène et romancier.

Toutefois, comme le théâtre avait déjà bouclé sa programmation pour l’été, la pièce sera donnée à un horaire tardif, 23h30. Chaque représentation sera accompagnée d’un débat, d’une rencontre avec l’équipe de Charlie présente, voire d’un concert.