Amiens: Whirlpool ferme son usine et augmente ses actionnaires

ECONOMIE L’augmentation du dividende trimestriel a été approuvée par le conseil d’administration de l’entreprise…

Mikael Libert

— 

Piquet de grève des salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens, dans la Somme.
Piquet de grève des salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens, dans la Somme. — F. Lo Presti / AFP
  • C’est journaliste et réalisateur François Ruffin qui a annoncé l’augmentation du dividende aux salariés
  • Le gouvernement et le groupe Whirlpool recherchent un éventuel repreneur pour l’usine amiénoise

Une logique implacable. Whirlpool corporation a voté, en conseil d’administration, une augmentation du dividende trimestriel versé à ses actionnaires. Une information dévoilée par François Ruffin, journaliste et candidat aux élections législatives dans la première circonscription de la Somme.

La nouvelle apportée sur le piquet de grève

« Whirlpool Corporation a approuvé une augmentation de 10 % du dividende trimestriel sur les actions de la société passant de 1,00 $ l’action à 1,10 $ », peut-on lire sur le communiqué dévoilé par le réalisateur de Merci Patron, qui est allé apporter la nouvelle en personne aux salariés de l’usine amiénoise, actuellement en grève.

>> A lire aussi : Des salariés de Whirlpool sont en grève depuis ce lundi matin

Le fabricant d’électroménager avait annoncé, il y a trois mois, sa décision de fermer le site d’Amiens à l’horizon de juin 2018 et de délocaliser la production en Pologne, un pays où le coût de la main-d’œuvre est très inférieur à la France.

« Cette augmentation de dividende représente notre engagement continu à améliorer les rendements des actionnaires et notre confiance dans la solidité de notre entreprise », a déclaré Jeff M. Fettig, le président du groupe Whirlpool.

« Sacrifiés » sur l’autel des actionnaires

François Ruffin dénonce l’ironie de cette annonce, déclarant : « Que les près de cinq cents familles amiénoises sachent sur quel autel ils sont sacrifiés : sur celui des actionnaires », a-t-il écrit sur son site internet.

Le gouvernement et le groupe Whirlpool sont actuellement à la recherche d’un éventuel repreneur pour l’usine d’Amiens et auraient reçu une quinzaine de marques d’intérêt. Par ailleurs, le candidat d’En Marche ! à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron, a annoncé, mardi, qu'il allait rencontrer les salariés de l'usine, mercredi midi, avant son meeting prévu à Arras dans la soirée. Il s'agira non pas d'une visite sur le site, mais d'une réunion avec l'intersyndicale dans les locaux de la chambre de commerce et d'industrie.