Présidentielle: Dans le Nord, fief historique du PS, soupe à la grimace chez les élus et les militants

PRESIDENTIELLE Ambiance très morose après le gros revers électoral de Benoît Hamon, candidat du PS, et proche de Martine Aubry, la maire de Lille...

Francois Launay

— 

Les militants du PS du Nord attendent les résultats
Les militants du PS du Nord attendent les résultats — F.Launay/20 Minutes

Les gobelets en plastique disposés sur la table du PS de Lille ne trouvent pas preneur. Pas de champagne à verser dedans et surtout très peu de monde à avoir le cœur à trinquer à la défaite cinglante de Benoît Hamon, le candidat du parti, éliminé dès le premier tour avec un score famélique estimé à un peu plus de 6 % au niveau national. Peu avant 20 heures, on ne se presse pas dans la salle où règne au centre un écran télé.

>> A lire aussi : Résultat présidentielle: Dans le Nord, le crash de Hamon, l'envol de Mélenchon

Autour, une trentaine de personnes, pas plus, qui chuchotent en attendant les résultats. Quand ils tombent, pas de stupéfaction mais un grand silence et une grande tristesse. Pour assumer la déroute, Martine Filleul, la première secrétaire fédérale du PS du Nord, vient s’exprimer.

« Nous allons être rassemblés pour les élections législatives »

« C’est une grande déception. C’est une grande surprise de voir le paysage politique complètement bouleversé avec l’absence des deux grands partis traditionnels au deuxième tour. C’est un cycle qui se termine. Mais le PS n’est pas en miettes et compte encore de nombreux militants comme ici dans le Nord. Nous allons être rassemblés pour les élections législatives », tente de se rassurer sans trop y croire Martine Filleul avant d’admettre que le chantier était « immense et difficile ».

Les militants du PS de Lille attendent les résultats du premier tour.
Les militants du PS de Lille attendent les résultats du premier tour. - F.Launay/20 Minutes

 

Voilà pour la déclaration officielle. Pour le reste, pas de trace d’autres élus qui devaient sans doute avoir mieux à faire. Du coup, au revoir le QG triste du PS, direction la mairie de Lille à quelques centaines de mètres où Martine Aubry, maire de la ville, était attendue pour faire un discours. En attendant, quelques militants PS traînent leur peine dans le salon d’honneur de l’hôtel de ville.

En attendant Aubry…

Pierre, soutien de Benoît Hamon, constate l’éclatement de son parti. « On ne sait pas ce que va devenir le PS avec les législatives. J’espère qu’ils vont quand même s’allier pour avoir le plus de sièges. Et pour le deuxième tour, je ne sais pas encore si j’irais voter pour Emmanuel Macron », reconnaît le jeune militant.

Le hall de l'hôtel de ville de Lille
Le hall de l'hôtel de ville de Lille - F.Launay/20 Minutes

Pendant qu’Aubry se fait toujours attendre, les résultats continuent de tomber. Et le score est sans appel pour Benoît Hamon, candidat du PS et proche de Martine Aubry. A Lille, il n’arrive qu’en cinquième position (10,91 % des voix), loin derrière Jean-Luc Mélenchon arrivé en tête avec 29,92 %.

Martine Aubry se fendra juste d’un tweet

La claque est énorme mais Martine Aubry ne viendra pas la commenter. Après une bonne heure d’attente, c’est finalement une adjointe qui vient proclamer les résultats. La maire de Lille n’avait ni le cœur ni la foi de venir annoncer des résultats et donner son avis sur la première place nationale d’Emmanuel Macron dont elle avait avoué avoir ras-le-bol.

>> A lire aussi : Présidentielle: Martine Aubry est de retour, et elle explose le programme d'Emmanuel Macron

L’ex première secrétaire du PS se fendra quand même d’un tweet pour appeler à voter contre le FN. Le strict minimum dans une soirée noire.