Hauts-de-France : Bruno Dumont à Cannes avec « Jeannette »

CINEMA Bruno Dumont a réalisé un téléfilm-comédie musicale sur la jeunesse de Jeanne d’Arc, adapté de deux œuvres de Charles Péguy…

Olivier Aballain
— 
Bruno Dumont à Cannes en 2016
Bruno Dumont à Cannes en 2016 — Thibault Camus/AP/SIPA

Bruno Dumont séduit toujours le Festival de Cannes. La Quinzaine des réalisateurs, principale sélection parallèle du festival, a annoncé la sélection de Jeannette, la dernière création du réalisateur nordiste, dans son édition 2017 qui se tiendra du 18 au 28 mai.

A l'instar de l'inénarrable P'tit Quinquin, sélectionné en 2014, Jeannette est présenté comme un téléfilm, et il a lui aussi été tourné sur la Côte d'Opale (cet été).

L'œuvre, inspirée de deux livres de Charles Péguy (Jeanne d'Arc et Mystère de la charité de Jeanne d'Arc), s'intéresse aux origines de la vocation religieuse de Jeanne d'Arc, figure de la Guerre de Cent Ans (1337-1453). 

«Résonnance très actuelle sur la foi»

Pour Bruno Dumont, l'approche de Charles Péguy, qui date de la fin du 19e siècle (1897), n'a pas perdu de son actualité: «On retrouve dans ce texte une résonnance très actuelle sur la foi, la certitude de l'existence de Dieu, la peur de l'envahisseur, l'engagement», explique le réalisateur dans un communiqué transmis par le pôle audiovisuel des Hauts-de-France, Pictanovo.


Le téléfilm est soutenu par Pictanovo, et il est principalement interpété par trois actrices, chanteuses et danseuses non professionnelles, originaires de la région. Né à Bailleul, Bruno Dumont a préféré tourner dans les paysages de landes, dunes et forêts de sa propre région, plutôt que de rechercher la «véracité géographique» (Jeanne d'Arc est née à Domrémy, dans les Vosges). 

Deux autres films tournés dans la région seront présentés à Cannes: Les Fantômes d'Ismaël, d'Arnaud Desplechin, projeté en ouverture du festival, le 17 mai, et Happy end du très riant Michael Haneke, qui figure dans la sélection officielle.

Bruno Dumont figurait dans la sélection officielle du précédent festival, avec Ma Loute, mais le film n'avait reçu aucun prix.