Le Pas-de-Calais n'est pas prêt à plaquer son « 62 »

V. V. - ©2008 20 minutes

— 

« 62, Méfie-te !» Pas question pour le Pas-de-Calais d'abandonner son numéro fétiche. Le département lance, aujourd'hui, une campagne de communication visant à conserver le célèbre « 62 » sur les plaques d'immatriculation. « Au camping de Palavas, à Chamonix, à Londres, Berlin ou Varsovie, le ch'ti se repère à sa plaque », justifie la collectivité. Un argument de poids que le Pas-de-Calais oppose à la volonté européenne d'harmoniser les immatriculations des voitures.

Et Dominique Dupilet, le président (PS) du conseil général a tout prévu pour faire plier Bruxelles. Un millier d'affiches et 35 000 autocollants « 62, c'est nous ! » Coût de l'opération : 23 668 euros. « Et si ça marche, on imprimera 600 000 autocollants », ce qui porterait la note à 362 668 euros.