Lille: Des étudiants s’inquiètent pour leur sécurité, ils décident de prendre les choses en mains

ETUDIANTS La Fédération des associations étudiantes de Lille (FAEL) lance une enquête sur la sécurité lors des sorties nocturnes…

Clémentine Seltensperger

— 

La station Lille-Flandres sur le réseau de métro Transpole.
La station Lille-Flandres sur le réseau de métro Transpole. — M.Libert/20 Minutes

Lille festive, mais Lille à la dérive au niveau sécurité ? Pour en avoir le cœur net, la Fédération des associations étudiantes de Lille (FAEL), qui réunit quinze associations d’écoles, d’instituts ou de facultés de Lille, se penche sur le sujet en lançant une enquête auprès des étudiants de la métropole lilloise.

Des chiffres difficiles à obtenir

Avec cette enquête, dont le questionnaire est disponible sur page Facebook, la FAEL espère connaître le ressenti des étudiants lillois sur leur sécurité ou l’insécurité lors de leurs sorties nocturnes. « Les chiffres sont difficiles à obtenir, explique Cloé Castan, secrétaire général de la FAEL. C’est pour ça que nous avons décidé de faire notre propre enquête auprès des étudiants pour connaître leur réel sentiment sur le sujet. »

Les réponses seront analysées par un professeur de statistiques. Le but de la FAEL est de pouvoir utiliser ces résultats pour appuyer leurs propositions et leurs projets auprès des institutions. « Dans la mesure du possible, nous aimerions que les transports publics fonctionnent un peu plus tard et obtenir le renforcement de l’éclairage public dans certains quartiers », note Cloé Castan.

La FAEL a d’autres idées en tête : la recherche de partenariats avec des systèmes de transports. « Avec, pourquoi pas, la mise en place un code de réduction Uber, par exemple ».