Pas-de-Calais: Quatre suspects arrêtés après la dégradation d’au moins 75 véhicules

FAITS DIVERS Depuis plusieurs jours, des casseurs s’amusaient à crever les pneus et à endommager des voitures durant la nuit…

G.D.

— 

Illustration d'un pneu crevé.
Illustration d'un pneu crevé. — RR2 / SIPA

Pneus crevés, rétroviseurs cassés ou encore carrosserie rayée. La liste des méfaits atteignait 75 victimes ces derniers jours à Saint-Martin-les-Boulogne, près de Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais. La police a arrêté quatre suspects dans la nuit de samedi à dimanche, raconte La voix du Nord.

Important dispositif de surveillance

Ces dégradations en série sur des véhicules ont commencé dans la nuit du 17 au 18 mars. Pas moins de 34 véhicules avaient été endommagés par un ou plusieurs casseurs. Dix jours plus tard, c’était au tour de 32 autres voitures d’être dégradés.

Un important dispositif de surveillance a dû être mis en place par le commissariat de Boulogne avec la police municipale. C’est cette dernière qui a repéré le manège d’un petit groupe d’individus le week-end dernier.

La brigade anticriminalité (BAC) a alors été alertée pour les surveiller. Ils ont été interpellés en flagrant délit, selon la police. Les suspects agissaient en famille. On retrouve dans le groupe le père de 42 ans, ses deux fils de 15 et 17 ans accompagnés par un ami de 15 ans.

Sans motivation précise

Tous habitent à Saint-Martin et ont été placés en garde à vue, lors de laquelle ils ont reconnu avoir dégradé 75 véhicules au total et crevé plus d’une centaine de pneus, sans pour autant préciser leur motivation, selon la police.

Ils ont été libérés mardi après-midi. L’enquête se poursuit pour savoir si d’autres voitures n’ont pas été visées par le petit groupe qui devra rendre des comptes devant la justice. Le montant des préjudices s’élève à plusieurs milliers d’euros pour les victimes.