VIDEO. Camp de Grande-Synthe: Les ministres de l'Intérieur et du Logement se rendent sur place

INCENDIE Les membres du gouvernement doivent assister à une réunion pour trouver des solutions d'accueil pour les migrants...

F.F. et O.A., avec AFP

— 

Le camp de Grande-Synthe le 11 avril 2017
Le camp de Grande-Synthe le 11 avril 2017 — O. Aballain / 20 Minutes

Les ministres de l’Intérieur et du Logement, Matthias Fekl et Emmanuelle Cosse, se rendront ce mardi après-midi sur le camp de migrants de Grande-Synthe, détruit dans sa quasi-totalité par un incendie à la suite « d’affrontements entre résidents », ont-ils annoncé dans un communiqué.

>> A lire aussi : VIDEO, Grande-Synthe.Le camp de migrants réduit en cendres par un incendie

« Une réunion entre les services de l’État et la mairie se tient » mardi matin « pour décider des dispositifs d’urgence à mettre en œuvre », visant notamment à accélérer « l’accueil des migrants » dans les centres d’accueil et d’orientation (CAO), informent les ministres dans le communiqué. « Trois unités de forces mobiles sont déployées en renfort dans la région afin de prévenir les troubles à l’ordre public », ont-ils ajouté.

Plus de 1 500 migrants étaient hébergés sur le site

L’incendie a ravagé 221 des 280 cabanons en bois installés sur place en février-mars 2016. Le sinistre n’a heureusement fait qu’une vingtaine de blessés « légers » selon le préfet du Nord, qui était de nouveau sur le site mardi matin.

Plusieurs dizaines de migrants ont commencé à affluer sur les lieux à partir de 9 h, sans pouvoir entrer dans le périmètre. Ils ont passé la nuit dehors, ou dans l’un des trois gymnases ouverts en urgence dans la nuit.

Le camp de Grande-Synthe hébergeait plus de 1 500 personnes migrantes ces dernières semaines, en grande majorité des Kurdes irakiens et des Afghans.