Nord: Un artiste de Paris-Roubaix a décidé de changer de braquet

ECONOMIE Un peintre-sculpteur du Nord, spécialisé dans le Paris-Roubaix, met en place une astuce pour financer ses œuvres...

Gilles Durand

— 

Le «Couple de danseurs avait déjà été exposé devant l'usine Ricard de Vendeville. Ici, devant les ateliers de Renaud Masqueliez, à Bachy.
Le «Couple de danseurs avait déjà été exposé devant l'usine Ricard de Vendeville. Ici, devant les ateliers de Renaud Masqueliez, à Bachy. — G. Durand / 20 Minutes

Il est un peu l’artiste du Paris-Roubaix. car on lui doit plusieurs œuvres consacrées à cette course cycliste dont la 115e édition se tient, ce dimanche. Installé dans son atelier de sculpture depuis 2010, Renaud Masquelier a décidé de passer la vitesse supérieure et de proposer ses sculptures monumentales aux communes de la métropole lilloise selon un principe qu’il tente de roder : la gratuité grâce au mécénat d’entreprise.

Offrir des sculptures aux communes

L’idée lui est venue d’une sculpture réalisée pour une commune et payée par une entreprise. « Je me suis dit que je pouvais faire la démarche moi-même », raconte ce Nordiste installé à Bachy, une commune située à la frontière belge à une vingtaine de kilomètres de Lille.

Depuis le début d’année, il a lancé son offre de sculptures gratuites auprès des municipalités. A charge pour lui de trouver, après accord, les financements auprès d’entreprises souhaitant jouer les mécènes. « C’est difficile de lier les activités de production et de démarchage », explique cet ancien ingénieur commercial qui compte « déléguer la prospection de mécène à un cabinet de télé marketing ».

Renaud Masqueliez et son œuvre en cours de construction.
Renaud Masqueliez et son œuvre en cours de construction. - G. Durand / 20 Minutes

Une dizaine de communes ont déjà été sollicitées. Celle de Templeuve -avec laquelle, il est vrai, il a déjà l’habitude de travailler- lui a d’ores et déjà fait confiance avec une première commande. « Je dois reconfectionner une statue d’un couple de danseurs qui avait été installée devant l’usine Ricard de Vendeville, l’an dernier », précise Renaud Masquelier.

Auteur du « Pavé de Templeuve »

Jusqu’alors, ce juriste de formation s’était notamment fait connaître avec la course cycliste Paris-Roubaix. En 2014, il avait peint sur le macadam des rectangles multicolores pour symboliser les pavés, au Moulin de Vertain, à Templeuve. « L’organisateur de la course, Jean-François Pescheux, souhaitait remettre des pavés à cet endroit », se souvient l’artiste.

En 2015, il avait créé une stèle en briques, en l’honneur des vainqueurs de Paris-Roubaix, toujours à Templeuve. Enfin, cette année, il a rénové son « Pavé de Templeuve », cette sculpture de près de deux mètres qui représente un pavé géant et qui avait été installée sur le parcours en 2013.