VIDEO. Les commerçants de Lille s’écharpent autour du plan de déplacements

ECONOMIE Plusieurs dizaines de boutiquiers ont manifesté pour protester contre les nouvelles règles de circulation en ville…

Mikaël Libert

— 

Des commerçants du Vieux-Lille manifestent contre le PDU.
Des commerçants du Vieux-Lille manifestent contre le PDU. — M.Libert / 20 Minutes

« Laissez-nous travailler, laissez-nous circuler ! » Mardi, entre 120 et 160 personnes ont défilé dans le Vieux-Lille à l’appel de l’Union des commerçants Cœur de Lille. Leur cible : le plan de déplacements urbains (PDU), entré en application en septembre. Une action très loin de faire l’unanimité chez les professionnels de la place lilloise.

« Nous sommes en souffrance »

C’est Hélène Natier, commerçante de la rue Basse, qui est à l’origine de la manifestation et de la création de l’UC Cœur de Lille, dont elle est la présidente. Elle revendique déjà 110 adhérents après sa sortie, en mars, de la fédération du commerce. « Nous sommes en souffrance et voulons juste être écoutés par Martine Aubry, lance-t-elle. ce n’était plus possible au sein de la fédération », regrette-t-elle.

Selon la présidente, le PDU est à l’origine d’une baisse de fréquentation dans les boutiques du Vieux-Lille induisant une baisse du chiffre d’affaires. « On ne voit plus les habitués du matin qui venaient en se garant en double file », assure-t-on dans une échoppe du quartier, en reconnaissant néanmoins qu’il y avait davantage de passage le soir.

La mairie « très ouverte au dialogue »

« Ce mouvement est dans l’opposition frontale alors que la mairie est très ouverte au dialogue, déclare Romuald Catoire, président de la fédération des commerçants. Les points qu’ils dénoncent ont d’ailleurs tous été corrigés ». « On ne comprend pas leurs revendications », renchérit Sébastien de France, gérant d’un restaurant, rue de Gand.

>> A lire aussi : Martine Aubry fait le point sur trois sujets qui fâchent

Claire Vignier, installée rue Gambetta, a rejoint l’UC Cœur de Lille : « On veut récupérer un tourne-à-gauche pour venir dans notre rue depuis le boulevard de la Liberté ». Un ajustement dans les tuyaux depuis longtemps selon Pierre de Saintignon, 1er adjoint au maire de Lille : « Les gens de Gambetta présents à cette manif ont été mal informés, il y a des rumeurs mensongères ».

>> A lire aussi : Le débat sur le plan de circulation se déplace en périphérie

« Hélène Natier devrait s’occuper de commerce au lieu de faire de la politique », s’emporte Romuald Catoire. « Notre action n’est pas politique », affirme l’organisatrice de la manifestation, même si dans le cortège on a pu apercevoir des élus de droite et du FN.