Lille: Aubry obtient le retour de 120 CRS pour lutter contre les trafics

SECURITE Confrontée à un développement des règlements de compte armés, la ville voit revenir les renforts de CRS demandés par Martine Aubry...

Olivier Aballain

— 

CRS à Lille le 24 septembre 2016
CRS à Lille le 24 septembre 2016 — O. Aballain / 20 Minutes

La série (en cours) de règlements de comptes, liés au trafic de drogues, avait conduit Martine Aubry à réclamer des moyens de police supplémentaires. La maire de Lille a obtenu satisfaction, avec le renfort d’une compagnie et demi de CRS, annoncé ce vendredi juste avant le conseil municipal.

Martine Aubry a indiqué en avoir reçu l’assurance directement auprès du Premier ministre il y a deux jours.

>> A lire aussi : Contre les trafics de drogue, Martine Aubry demande davantage de CRS à Lille

Le 25 mars, elle avait communiqué une lettre en ce sens à Bernard Cazeneuve, alertant le Premier ministre « sur la situation d’insécurité à Lille ». Au cours de la dernière semaine, la ville a de nouveau connu trois blessures par balles.

Retour à septembre 2015

La ville avait déjà obtenu un renfort de deux compagnies de CRS en septembre 2015. Selon Martine Aubry, ils avaient commencé à obtenir « d’excellents résultats sur le terrain ». Mais les agents n’étaient restés sur place que pendant quelques semaines, avant de repartir sur d’autres missions, notamment en lien avec l’état d’urgence et la crise migratoire.

« Ce sont des compagnies mobiles, c’est le principe », rappelle régulièrement la direction de la sécurité publique à ce propos. La préfecture du Nord n’avait finalement conservé qu’une demi-compagnie, soit une soixantaine d’agents environ.

>> A lire aussi : VIDEO. Nouveau blessé par balle à Lille, un syndicat de police monte au créneau

Les renforts obtenus, qui représentent 120 policiers, permettront donc de revenir à la situation de septembre 2015. Ils sont déjà déployés « depuis 48h » dans trois quartiers de la ville, ceux où se produisent des règlements de compte armés : Wazemmes, Moulins et Fives.