Les surprises de la nouvelle saison culturelle de Lille3000

CULTURE L'association culturelle lilloise lance sa nouvelle saison le 1er avril...

Olivier Aballain

— 

L'installation de Moataz Nasr, «I'm Free»
L'installation de Moataz Nasr, «I'm Free» — Galleria Continua, San Gimignano

Lille 3000 profite des beaux jours pour remettre le couvert à la gare Saint-Sauveur. L’association, qui officie depuis que Lille a été désignée capitale européenne de la culture en 2004, lance, le 1er avril, son événement Afriques capitales. Sous-titrée « Vers le cap de Bonne-Espérance », l’expo prévoit 14 week-ends d’animations gratuites autour d’un voyage exploratoire en Afrique. Et il y aura de quoi se faire surprendre.

Surprise n°1 : Des plantations africaines sous le soleil nordiste. C’est une forme de culture au sens propre que Lille3000 va présenter dès le début du mois d’avril. La Ferme urbaine, lancée à Saint-Sauveur lors de l’exposition Detroit, reprend du service avec potager collectif qui s’épanouira dans 300 pots hors-sol.

>> A lire aussi : Les médiathèques lilloises relancent l'échange de graines

Les habitants de la métropole sont conviés à venir retirer leur kit de graines, samedi et dimanche 1er et 2 avril, pour les faire germer « à la maison » (en mode bio, bien sûr). Et le lot inclut huit plantes africaines (kiwano, gombo, oseille de Guinée…). « On ne mettra pas l’accent sur la productivité, mais sur le partage », précise Lille 3000. Étant donné l’ensoleillement lillois, c’est plus prudent.

Surprise n°2 : Un voyage combiné entre Lille et Paris. La nomination de Didier Fusiller, cofondateur de Lille3000, à la tête du parc parisien de la Villette, incite visiblement à quelques jumelages. Une expo présentée à La Villette jusqu’au 21 mai partage le même titre et le même commissaire d’exposition, Simon Njami, que l’événement lillois. Simon Njami promet un voyage intérieur : « Les réfugiés sont souvent présentés comme des migrants, alors que ce sont aussi des voyageurs. Seulement, on les voit arriver, alors qu’ici, quelqu’un qui voyage, c’est quelqu’un qui part. On invite donc chaque Lillois à venir se découvrir soi-même à la gare Saint-Sauveur ».

Surprise n°3 : Raoul de Godewarsvelde vit encore. C’est un pont entre la culture d’aujourd’hui et le géant de la chanson nordiste : une « Java à Raoul » se tiendra le 14 avril à Saint-Sauveur, menée par la fille du chanteur, disparu il y a 40 ans. Frédérique Delbarre et la bande des Capenoules reconstituée vont faire revivre « l’esprit décalé et ribouldingue » de Raoul, en présence de membres de Marcel et son Orchestre et de l’iconique Nono, de la compagnie du Tire-Laine. Au programme : fête populaire, géants, poésie, limonade et cotillons…

Surprise n°4 : Un Eldorado pour 2019. Après une pause inédite de 4 ans depuis la dernière grande édition thématique de Lille3000 (Renaissance), l’association a annoncé le sujet de son prochain raout. L’édition « Eldorado », qui promet d'« explorer les nouveaux mondes », inclura une fête d’ouverture, des métamorphoses urbaines comme Lille3000 sait en préparer, de grandes expos… On y parlera de « cités englouties », de « mythes », de « ruée vers l’or », de « Far West », mais aussi d'« illusions perdues ».